Les immatriculations de véhicules en forte baisse en avril 2022

Par Anton Kunin Modifié le 2 mai 2022 à 10h34
Immatriculations Vehicules Statistiques Chiffes Avril 2022
24,6%En avril 2022, seuls 136.208 véhicules légers neufs ont été immatriculés en France, soit une baisse de 24,6% comparé à avril 2022.

Avril 2022 n’a pas été un bon « cru » du tout pour les constructeurs automobiles en France… Les ventes, déjà en baisse sensible depuis début 2022, ne parviennent pas à se redresser.

Les ventes de voitures en baisse pour le quatrième mois consécutif

L’année 2022 débute mal pour les constructeurs automobiles. Après déjà des mois décevants (les immatriculations se sont inscrites en baisse de 18,5% en janvier, 13% en février et 19,5% en mars 2022), en avril 2022 la baisse a été de 24,6% par rapport au même mois en 2021, soit la plus forte chute depuis le début de l’année, annonce La Plateforme automobile (PFA), la fédération professionnelle qui représente 4.000 entreprises du secteur automobile (constructeurs, équipementiers, sous-traitants et acteurs de la mobilité).

En avril 2022, seuls 136.208 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en France, soit une baisse de 24,6% comparé à avril 2022. Dans le détail, les immatriculations de voitures particulières sont en baisse de 22,5% (108.723 immatriculations seulement), et celles des utilitaires légers sont en baisse de 31,8% (27.485 immatriculations seulement).

Les marques Renault, Peugeot et Citroën en tête des ventes

Sans surprise, les motorisations « propres » progressent rapidement. Sur les quatre mois de janvier à avril 2022, les voitures électriques ont représenté 11,9% des immatriculations, et les hybrides 28,4%. La part du diesel chute de manière spectaculaire : 16,3% contre 24,2% sur les mêmes quatre mois en 2021, de même que la part de l'essence (38,1% contre 43,5%).

S’agissant de la pénétration des différents constructeurs, en avril 2022 Stellantis prend la part du lion avec 50% du marché (dont Peugeot 20,2%, Citroën 19,5%, Fiat 7,8% et Opel 2,3%), et Renault 21,6% (dont 0,3% pour la marque Dacia).

Aucun commentaire à «Les immatriculations de véhicules en forte baisse en avril 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis