Finance : les impôts de plus en plus victimes d’usurpation d’identité

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Ludivine Canard Modifié le 19 août 2020 à 16h59
Cyber Securite Wannacry Conseils Attaques
23%En 2019, 23% des professionnels ont cherché assistance pour des actes de phishing sur la plateforme cybermalveillance.gouv.fr.

Le coronavirus n’a pas mis un terme aux escroqueries bien au contraire. Les services de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) alertent les contribuables sur la hausse des fraudes et la diversité des cyberattaques.

Prudence : les arnaques visant a récupérer les informations personelles augmentent

Alors que l'envoi des avis d’imposition pour l'impôt sur le revenu de 2020 est en cours dans les boîtes aux lettres des Français ou en ligne avec leur lot de paiements et/ou remboursements, la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) constate une recrudescence d’arnaques ces derniers jours. Des courriels, SMS et appels téléphoniques redirigent les personnes vers des numéros frauduleux surtaxés commençant par 0 899, pour joindre les centres des Finances publiques. Le numéro unique non surtaxé au prix d'un appel local est 0 809 401 401. Les numéros de téléphone des centres commencent par les indicatifs locaux : 01, 02, 03, 04 ou 05.

Une autre arnaque signalée cible particulièrement les entreprises : concrètement, les escrocs se font passer pour l’institution des impôts et envoient de faux formulaires en pièce jointe par mail pour que les victimes renseignent des informations sur l'entreprise, ses coordonnées bancaires, l’identification des fournisseurs et des clients, les factures non réglées et non échues, les références des contacts financiers... et ainsi les arnaquer. Autre possibilité, les cyberharceleurs font miroiter une promesse d'une restitution d'impôts en vue de l'épidemie de coronavirus.

Fraude : La DGFiP lutte contre le Phishing

La DGFiP rappelle que « les services de la direction générale des Finances publiques ne demandent jamais de coordonnées bancaires, d'informations personnelles, de données d'identification des fournisseurs et des clients, d'informations sur les factures ou sur les références des contacts financiers ... par courriels ou téléphone ». Il est donc conseillé de ne pas répondre à ces sollicitations. L’unique adresse de la DGFiP est : @dgfip.finances.gouv.fr.

Si vous avez un doute ou que vous avez été victime d’une fraude, vous pouvez la signer sur le site du ministère de l'Intérieur : internet-signalement.gouv.fr. Des exemples de fraudes sont également disponibles sur site impot.gouv.fr.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr. Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine 

Laisser un commentaire

* Champs requis