40 000 euros de frais de taxis en dix mois pour la présidente de l’Ina

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 27 avril 2015 à 9h59
Ina Agnes Saal Frais Taxis
6 700 eurosAgnès Saal aurait déjà remboursé 6 700 euros de frais de taxis utilisés par son fils.

Un passage à l’Ina engendrerait-il des goûts de luxe ? Après le bureau de Matthieu Gallet, les notes de taxis d’Agnès Saal. La présidente de l’Ina aurait dépensé 40 000 euros de frais de taxis, en 10 mois, selon des informations de France Info.

40 000 euros de frais de taxis pour Agnès Saal

Selon une information révélée par France Info, l’actuelle présidente de l’Ina, l’Institut National de l’Audiovisuel, Agnès Saal, se serait faite pincer avec des notes de frais de taxis se montant à 40 000 euros, en l’espace de 10 mois seulement. Une jolie somme qui correspond ainsi à 4000 euros de frais de taxis par mois environ, soit plus de 130 euros par jour. Soit plus d’un aller retour Orly-Paris dans la même journée. Concrètement, il s'agit d'un bel abus de bien social.

La présidente de l'Ina va rembourser les frais liés aux déplacements personnels

D’après France Info, une lettre anonyme aurait été envoyée à tous les administrateurs de l’Ina pour dénoncer les énormes frais de taxis d’Agnès Saal, celle qui a remplacé Matthieu Gallet à la tête du prestigieux institut après son départ pour Radio France et les mésaventures qu’on lui connaît… Toujours selon France Info, elle se serait justifiée, et se serait même engagée à rembourser tout ce qui relève des déplacements privés. Elle aurait déjà remboursé 6 700 euros de frais de taxis, dûs à son fils...

Un nouveau scandale dans l'audiovisuel public

Car dans ces 40 000 euros, il y avait évidemment des déplacements privés, financés très simplement par les impôts des Français, l’Ina étant un organisme public… Un scandale de plus qui vient entacher la réputation de l’audiovisuel public. A l’heure actuelle, Fleur Pellerin, ministre de la Culture, aurait missionné l’Inspection générale des affaires culturelles pour enquêter sur l’utilisation des frais de fonctionnement de tous les PDG de l’audiovisuel public.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis