Montée de l’inflation : comment les établissements bancaires oeuvrent en faveur du pouvoir d’achat

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Hugues Mercier Publié le 8 septembre 2022 à 16h09
Banques Image Negative 1
88%88% des contrats d'assurance emprunteur sont aux mains des banques.

Après quelques années de clémence, l’inflation est de retour et elle ne ménage pas les consommateurs. Avec près de 4,5% de hausse moyenne sur un an, les prix s’envolent et le pouvoir d’achat des Français s’enfonce. Face à cette situation, les entreprises et en particulier les services bancaires et financiers peuvent et doivent s’engager en leur faisant économiser toujours plus d’argent.

C’est notamment ce qu’a fait comprendre le ministre de l’Économie M. Bruno Le Maire lors de deux réunions organisées en juin 2022 avec les représentants des secteurs de la banque et des assurances. Ceux-ci ont été invités à modérer leurs tarifs et à développer les dispositifs permettant à leurs clients de mieux gérer leur budget.

Investir dans la digitalisation du secteur

Pour soulager leur budget, les consommateurs peuvent notamment bénéficier d’une tendance de fond : la digitalisation massive des services bancaires aux particuliers. Grâce à leurs coûts de fonctionnement significativement plus bas que ceux des banques traditionnelles, les nouveaux acteurs sur le marché et autres services financiers innovants sont en position de proposer des offres à des prix défiant toute concurrence. Des offres bancaires totalement gratuites viennent ainsi concurrencer des services traditionnellement facturés plusieurs dizaines voire centaines d’euros chaque année. Certaines de ces offres dispensent même leurs utilisateurs de frais sur les paiements et les retraits à l’étranger, des services autrefois réservés aux clients premium mais que la concurrence des acteurs digitaux met désormais à la portée de tous.

Faire bénéficier les consommateurs de la mise en concurrence

Une transformation qui touche de nombreux autres secteurs et en particulier celui des assurances. Des assureurs entièrement digitalisés ont ainsi totalement rebattu les cartes en offrant des contrats multirisques habitation aux tarifs extrêmement concurrentiels. En matière d’énergie, cette transformation digitale se combine à la libéralisation du marché et voit l’émergence d’acteurs toujours plus compétitifs malgré la hausse des tarifs réglementés. S’il n’est pas toujours aisé de se repérer dans cette offre pléthorique, les consommateurs peuvent également s’appuyer sur des comparateurs en ligne performants pour évaluer les offres et choisir celles qui leur permettront de faire le plus d’économies. Fournisseurs d’électricité mais aussi déménageurs, fournisseurs d’accès à internet sont ainsi mis en concurrence au bénéfice des consommateurs.

Conseiller les consommateurs sur leurs contrats d’assurance emprunteur

Un nouveau cadre réglementaire permet aux consommateurs d’envisager des gains bien plus substantiels encore. Votée à l’unanimité en février 2022 après de nombreux rebondissements parlementaires, la Loi Lemoine offre ainsi le droit pour les contractants d’emprunts immobiliers de résilier à tout moment leur assurance emprunteur pour une autre plus avantageuse. Cela peut sembler être un détail et pourtant, pour les millions de Français qui remboursent un crédit immobilier, cette évolution est synonyme de milliers voire de dizaines de milliers d’euros d’économies potentiellement réalisées en moins d’une heure. Cette assurance obligatoire pèse en effet très lourd dans le budget des emprunteurs et son coût cumulé sur des décennies de remboursement représente une somme considérable qui peut souvent être diminuée de moitié voire plus.

Développer le marché du reconditionnement et de l’occasion

Si la forte inflation pèse sur le budget des ménages, une autre tendance de fond permet de contrebalancer significativement cette baisse du pouvoir d’achat : le boom du marché de seconde main. Le développement du reconditionnement mais aussi l’ouverture de points de vente dédiés à ce marché par les acteurs de la grande distribution permettent ainsi aux consommateurs d’acheter de façon toujours plus simple et sécurisée des produits d’occasion. Des économies pour les acheteurs donc mais aussi pour les vendeurs. Le boom de la seconde main offre un moyen d’augmenter facilement son budget tout en donnant une nouvelle vie à ses objets et en favorisant l’économie circulaire. Un geste citoyen et écologique facilité par de nouveaux dispositifs financiers comme la garantie reprise : un service bancaire garantissant aux consommateurs la reprise à hauteur de 80% de leur prix d’achat de leurs produits électroniques, électroménagers mais aussi textiles et mobiliers.

Si la conjoncture est pour le moins défavorable au pouvoir d’achat des consommateurs, ceux-ci peuvent donc largement tirer leur épingle du jeu en profitant de tendances opposées et de nouveaux services bancaires et assurantiels à fort impact. Et comme le montre le cas de la garantie reprise, faire des économies peut même être un acte citoyen et bénéfique pour l’environnement.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

directeur général de Aumax pour moi