1% de croissance en 2015 ? Que nenni ! 0,5% dit l’Insee

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 3 octobre 2014 à 6h38

Le Budget 2015 vient d'être présenté sous de vives critiques que l'Insee y met son grain de sel : les 1% de croissance en 2015 sont loin d'être « un chiffre réaliste » comme l'a estimé le Président de la République. En fait, en 2015, la situation ne sera pas plus rose qu'en 2014 avec une croissance qui atteindra probablement 0,5%... soit 0,1% que cette année.

Une fin d'année 2014 avec une croissance en berne

Prenons les choses dans l'ordre chronologique dans lesquelles elles se dérouleront en commençant par les prévisions de croissance pour les deux derniers trimestres de 2014. L'Insee, qui a publié ses estimations jeudi 2 octobre 2014, ne laisse pas d'espoir : la situation ne s'améliorera pas.

Dans le détail, l'Institut prévoit une croissance de 0,1% au troisième trimestre 2014... tout comme pour le quatrième trimestre. Pas de surprise et pas de joie donc : en 2014 la croissance de la France ne sera que de 0,4%, comme prévu. On est loin des estimations de juin : une croissance de 0,3% au troisième trimestre et même 0,7% sur l'année.

Mais c'est pour la suite que les choses se gâtent.

La relance en 2015 n'aura pas lieu

Selon l'Insee, le climat des affaires, duquel découle évidemment la croissance, s'est détérioré depuis la rentrée, ce qui remet en cause toutes les prévisions du gouvernement et notamment le Budget 2015 présenté en conseil des Ministres ce mercredi 1er octobre 2014.

Le Budget a été basé sur une prévision de croissance de 1% pour 2015. Une prévision jugée « optimiste » par le Haut Conseil des finances publiques mais que le gouvernement a défendu. François Hollande a même estimé que 1% de croissance « était un chiffre plutôt prudent ».

Mais cette croissance présupposait une relance rapide (et efficace) des affaires en France, notamment durant le quatrième trimestre 2014 et le premier trimestre 2015. Une relance qui, selon l'Insee, n'aura pas lieu.

Pour 2015 seulement 0,5% de croissance... et une hausse du chômage

En définitive, les prévisions de l'Insee ne prévoient pas que les Français pourront faire la fête et s'estimer tirés d'affaire en 2015. La croissance ne devrait être que de 0,5% en 2015, ce qui entraînera plusieurs problèmes. Et le premier, bien entendu, est que la réduction du déficit n'aura pas lieu.

La situation est en effet identique avec celle de 2014 : le budget de cette année avait été prévu en se basant sur une croissance de 1% qui s'est révélée de 0,4%... et le déficit a dérapé. « 1% » de croissance est bien le chiffre maudit du gouvernement.

Et naturellement, pas de croissance signifie pas de reprise de l'emploi, donc hausse du chômage. Pour fin 2015 l'Insee annonce 10,3% de chômage, dont 9,9% en métropole.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis