Internet : évitez de vous faire arnaquer par des brouteurs

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 5 mai 2021 à 10h51
Brouteurs Arnaque Argent
800€Un brouteur ivoirien a soutiré 800 euros à un Français en se faisant passer pour une femme.

Vous avez peut-être déjà entendu parler des « brouteurs ». Les brouteurs sont des filous qui soutirent des dizaines, des centaines, parfois des milliers d’euros à leurs victimes trouvées sur Internet.

La confiance utilisée pour soutirer de l'argent

Ils tirent leur nom des moutons, qui broutent l’herbe sans effort. En l’occurence, ces brouteurs, souvent installés en Afrique, mais qui peuvent tout aussi bien opérer depuis la France, broutent les économies de leurs victimes.

La clef de leur succès, c’est toujours, toujours, la confiance qu’ils parviennent à inspirer à leurs victimes. D’ailleurs, le mot « confiance » revient très régulièrement dans leurs échanges.

Se méfier en cas de demande d'argent

Aussi, écoutez-moi bien : dans tout échange que vous pouvez avoir avec un ou une inconnue sur Internet, que ce soit pour acheter une paire de chaussures d’occasion, une voiture, ou encore envisager un rendez-vous galant, à partir du moment où le mot « confiance » apparaît dans l’échange, méfiez-vous. Car le truc, c’est bien évidemment d’interpeller en écrivant « fais moi confiance », ou même de déstabiliser, en écrivant « tu ne me fais pas confiance ? »

Autre ficelle : se prétendre digne de confiance, en arguant de sa qualité de militaire par exemple. Dans tous les cas, à partir du moment où l’on vous demande de l’argent, en garantie, ou en gage de confiance, dites-vous qu’il y a un très fort risque que ce soit une arnaque...

Retrouvez le podcast

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Internet : évitez de vous faire arnaquer par des brouteurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis