L'iPhone 5 coûte 200 dollars à fabriquer

Au dernier trimestre 2011, Apple a vendu 377 959 iPhone par jour, soit
plus que le nombre de naissances dans le monde (371 124). La sortie de
l'iPhone 5 lui permettra-t-il de dépasser ce record ?

D-day : la date tant attendue du 12 septembre est arrivée, l'iPhone 5 va enfin faire son entrée en scène (lire notre dossier spécial) ! Un suspense parfaitement maîtrisé par Apple, qui a jusque-là gardé secret tous les détails de ce nouveau bijou, à commencer par son prix. Mais de nombreux éléments permettent d'établir quelques certitudes...

Si l'on applique la loi de Moore, on peut en déduire que les performances de l'iPhone doublent tous les deux ans à prix constant. Or le cabinet iSuppli a évalué le coût des composants de chaque nouveau-né de la famille Apple : si l'iPhone original aurait coûté 223 $ l'unité à produire, les suivants se sont révélés sensiblement moins chers à fabriquer, avec 173 $ pour l'iPhone 3G, 178,96 $ pour l'iPhone 3GS, 187,51 $ pour l'iPhone 4 et 188 dollars pour l'iPhone 4S (16 Go).

Le coût de production de l'iPhone 5 devrait donc être assez proche de ses prédécesseurs pour les composants communs, auxquels il faut ajouter cependant quelques nouveautés : un écran plus grand, un appareil photo plus performant, un nouveau processeur (A6) et peut-être une puce NFC (Near Field Communication). Mais n'oublions pas l'effet volume et l'exceptionnelle capacité d'Apple à acheter les composants à des dizaines de millions d'exemplaires, notamment auprès de son pire concurrent mais aussi premier fournisseur... Samsung (!), ce qui fait chuter les prix. Au point parfois d'acheter des composants surdimensionnés par rapport à ses besoins : il y a ainsi depuis 3 générations d'iPhone une puce radio FM dans les iPhone, fonction qui n'est pas activée par Apple, mais présente dans un des composants standards du marché, moins cher à utiliser tel quel plutôt que d'exiger la production d'un composant dédié !

Au final, en ajoutant les frais d'assemblage, le prix de revient de l'iPhone 5 devrait donc avoisiner les 200 dollars (155 euros), sans compter évidemment tous les frais de recherche et développement, logistique, marketing, publicité etc., financés par la marge brute sur le produit. Mais même sur le terrain du marketing et de la promotion, la marque à la pomme aura bien réussi son coup : Google recense plus de 7 milliards de pages web mentionnant l'iPhone 5. Selon le Figaro, si Apple a dépensé plus de 650 millions de dollars en publicité pour l'iPhone en cinq ans (le montant que Samsung a dépensé pour le seul Galaxy SIII), le groupe en aurait économisé autant grâce à la publicité indirecte générée par les rumeurs et autres fuites savamment orchestrées.

De l'autre côté de la chaîne, à la vente, les prix de l'iPhone 5 seront vraisemblablement semblables à ceux de l'iPhone 4S. D'après le site Nowhereelse, les prix de vente des six versions de l'iPhone 5 nu (sans abonnement) devraient ainsi s'échelonner entre 629 € pour les modèles 16 Go, 739 € pour les modèles 32 Go et 849 € pour les modèles 64 Go. Soit une jolie marge potentielle pour le constructeur, puisque 16 Go de RAM supplémentaires d'un appareil à l'autre ne lui coûtent que 10 euros... Et quand sera-t-il dans votre poche ? Selon des sources concordantes, la commercialisation de la cinquième génération du smartphone d'Apple pourrait débuter le 21 septembre prochain...

A lire aussi sur le même sujet : l'iPhone 5 au secours de la croissance américaine 


A découvrir