iPhone 5 : 2 millions de commandes en 24 heures

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 17 septembre 2012 à 13h18

l'iPhone 5 détient désormais la palme du produit high-tech le plus vendu au monde en un minimum de temps. A titre de comparaison, le dernier opus de Harry Potter (Harry Potter et les reliques de la Mort) s'est vendu certes à 11 millions d'exemplaires en 24 heures... Mais coûte seulement 25 euros, contre 639 euros pour le premier iPhone 5 !

L'iPhone 4S s'était lui vendu à 1 million d'exemplaires en 24 heures, et son prédécesseur, l'iPhone 4, qui marquait une véritable rupture avec l'iPhone des débuts en forme de galet, "seulement" à 600 000 exemplaires.

L'Apple Store affiche désormais des délais d'approvisionnement de deux à trois semaines en fonction des pays, alors que les premières livraisons sont planifiées pour le 21 septembre, soit vendredi prochain. C'est aussi le jour à partir duquel les boutiques Apple Store proposeront l'iPhone 5 à la vente à emporter. On peut déjà s'attendre à des queues interminables, plusieurs heures voire jours à l'avance.

Certains analystes comme Horace Dediu envisagent que les ventes de l'iPhone 5 pourraient atteindre 6 millions d'exemplaires à l'issue du premier week-end de vente en boutique.

Désormais, le challenge pour Apple n'est plus de parvenir à vendre son iPhone 5, mais à le produire en masse. Les stocks disponibles pour la vente en ligne lors de l'annonce de sa sortie seraient déjà en grande partie consommés. La production d'iPhone 4 était réputée se faire au rythme de 1,5 terminal par seconde, soit 135 000 par jour. Celle de l'iPhone 5 pourrait se faire au rythme de 350 000 téléphones par jour, soit 4 iPhone par seconde !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis