L’Islande va supprimer 24 000 euros de la dette des ménages

Par Olivier Sancerre Modifié le 2 décembre 2013 à 15h52

L’Islande suit une politique économique peu orthodoxe, suite à la crise qui avait durement frappé l’île en 2008. Le pays a tordu le bras aux banques pour annuler la plus grande partie de sa dette, et désormais le gouvernement de Reykjavik entend en faire profiter les ménages.

L’endettement des ménages : 108% du PIB

Dans les faits, l’Islande va annuler les dettes des ménages de 80 milliards de couronnes, soit environ 500 millions d’euros. Mi-2014, une fois le plan du gouvernement de centre-droit Sigmundur Gunnlaugsson avalisé, la réduction des prêts indexés sur l’inflation représentera en moyenne 24 000 euros par ménage, soit environ 13% de leur endettement. La sortie de crise post-2008 avait en effet accéléré l’inflation, en particulier en 2010 et 2011. Au final, l’endettement des ménages représente 108% du PIB.

L’ensemble des mesures pour alléger la dette des ménages islandais atteint les 150 milliards de couronnes, soit 930 millions d’euros. Rapporté à l’économie de l’île, cela représente tout de même 9% du PIB ! Le gouvernement n’a pas vraiment expliqué clairement comment le pays compte financer cet effort sans précédent, mais promet que le budget ne sera pas déséquilibré - surtout, le pouvoir d’achat supplémentaire devrait pousser les feux d’une croissance qui devrait déjà se situer entre 2 et 2,5% en 2014.

L’Islande les mains libres

Parmi les pistes de financement envisagée, se trouve une taxe sur les transactions financières frappant les banques ainsi qu’une contribution des créanciers étrangers des banques du cru. Tout cela ne plaira évidemment pas aux institutions financières internationales, mais le pays n’y a déjà pas bonne presse. Au final, il s’agit d’un atout qui laisse les mains libres à l’Islande pour agir comme bon lui semble.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «L’Islande va supprimer 24 000 euros de la dette des ménages»

Laisser un commentaire

* Champs requis