Affaire Hollande-Gayet-Trierweiler : le casque de scooter du président en rupture de stock

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 22 janvier 2014 à 13h43

Les histoires d'infidélité ne font pas que des malheureux (ses). Actuellement, c'est Motoblouz.com, un site spécialisée dans la vente d'accessoires moto qui bénéficie des retombées économiques de l'affaire Hollande-Trierweiler-Gayet. Tout ça, grâce à un casque de scooter.

Depuis la publication des photos mettant en scène la relation entre François Hollande et Julie Gayet, la marque s'est rendue compte que le président de la République portait…un de ses casques ! Résultat des courses, le modèle de casque en question, de marque Dexter, est en rupture de stock. Motoblouz.com en aurait même vendu 1 000 en 24 heures. "D'ordinaire, il nous en faut 10 à 15 jours" pour écouler un tel stock, a déclaré à la Voix du Nord Thomas Thumerelle, le PDG et confondateur de D3T, qui édite Motoblouz.com.

Le casque de scooter de François Hollande rebaptisé "Dexter président" par le site Motoblouz

"Le lundi qui a suivi la parution de l'article de Closer, un collaborateur nous a montré la photo. On était très fier que le président porte l'un de nos modèles" ajoute le patron de la marque. Motoblouz.com a décidé d'emblée de rebaptiser son casque "Dexter président". Le casque des infidèles ? Pour remercier le chef de l'Etat d'un tel coup de pouce économique, Motoblouz s'est autorisé une lettre adressée à François Hollande. Ecrite sur le ton de l'humour, le courrier a été publié ce mercredi dans le quotidien Libération.

D'autres modèles de casques pour les "escapades sécurisées" du chef de l'Etat

Alors que de nombreuses questions autour de la sécurité du président ont été soulevées, suite aux révélations de Closer, le site Motoblouz, lui, remercie le président d'avoir choisi un tel casque pour sa sécurité. La lettre ajoute que d'autres modèles de la "nouvelle collection" attendent le président sur le site Internet de Motoblouz, "pour ses prochaines escapades sécurisées". Un site qui propose également une collection de blousons pour femmes, "le cadeau idéal pour une Saint Valentin réussie". Julie Gayet appréciera...

L'infidélité, un business qui rapporte gros

Car l'infidélité fait vendre. Elle peut même rapporter gros. De nombreuses marques se sont ruées dans la brèche. Comme par exemple Gleeden, le site Internet qui s'est fait une spécialité des relations extra-conjugales. Un site dont le chiffre d'affaires annuel est estimé entre 15 et 20 millions d'euros. Lors de la révélation de la liaison du président de la République, Gleeden s'est permis une petite publicité, peu flatteuse pour François Hollande.

Récemment, c'est Sixt, une entreprise spécialisée dans la location de véhicules qui avait elle aussi publié une publicité, en rapport avec le Gayetgate, conseillant au président, plutôt que le scooter, une voiture aux vitres teintées...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis