L’activité économique revient presque à son niveau normal, selon la Banque de France

Par Olivier Sancerre Modifié le 10 août 2021 à 8h22
Croissance Bdf France 1
1%La perte de produit intérieur brut s'établit entre 1 et 1,5% en France au mois de juillet.

L'économie française est presque revenue à son niveau d'avant la crise sanitaire, selon la Banque de France, qui souligne toutefois les difficultés d'approvisionnement et de recrutement dans de nombreux secteurs.

La situation économique en France se redresse rapidement. Selon la Banque de France, la perte de produit intérieur brut de l'Hexagone s'établissait en juillet entre 1% et 1,5%, alors qu'en juin elle était de 2%. Pour le mois d'août, les prévisions sont complexes : les chefs d'entreprise interrogés par l'institution estiment que l'activité va se stabiliser, mais certains secteurs devraient subir une dégradation en raison de la hausse des cas de contamination. D'autres, en revanche, pourraient bénéficier d'une « légère amélioration », ce qui permettrait de compenser.

Difficulté d'approvisionnement

Le regain d'activité enregistré en juillet est le résultat du redressement constaté dans les secteurs de la restauration et de l'hébergement, constate la Banque de France. L'activité se situe à 79% du niveau jugé normal dans la restauration, soit 10 points de mieux par rapport à juin. Et dans l'hébergement, l'activité atteint 72% du niveau normal, contre 54% en juin. La levée des restrictions sanitaires a pleinement joué en faveur de ces secteurs. Par contre, d'autres secteurs subissent de plein fouet des difficultés d'approvisionnement.

Pénurie de main-d'œuvre

C'est le cas dans l'industrie, où les pénurie frappent 49% des entreprises (+2 points par rapport à juin). Dans l'automobile, ces difficultés concernent 83% des entreprises. Dans le bâtiment, le volume d'entreprises reste stable à 60%. Autre problème : les difficultés de recrutement. 48% des entreprises y sont confrontées, dont 53% dans le secteur des services, 54% dans le bâtiment, 44% dans la restauration et 43% dans l'hébergement.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «L’activité économique revient presque à son niveau normal, selon la Banque de France»

Laisser un commentaire

* Champs requis