L'emploi salarié privé en grande forme, plus de 100.000 créations d'emplois

754.200
L'emploi salarié privé dépasse le niveau de fin 2019 avec 754.200
emplois en plus.

Le secteur privé est en pleine forme, malgré un contexte économique de plus en plus compliqué en raison de l'inflation et des conséquences de la guerre en Ukraine. Malgré tout, la création d'emplois est en forte hausse.

Les entreprises du secteur privé ont embauché à tour de bras au deuxième trimestre, avec 102.500 créations nettes d'emplois selon le pointage de l'Insee. C'est bien plus que durant les trois premiers mois de l'année (69.500 emplois en plus). C'est le secteur tertiaire marchant qui affiche la forme la plus florissante, avec un total de 97.300 emplois supplémentaires (+0,8%), après une hausse au premier trimestre de 0,6% (+77.300 emplois). L'Insee confirme que le dynamisme de ce secteur explique l'essentiel de la hausse totale de l'emploi salarié privé, qui dépasse le niveau d'avant-crise, fin 2019, de 754.200 emplois en plus (+3,8%) !

L'hôtellerie-restauration en grande forme

C'est surtout l'hôtellerie-restauration qui est à créditer pour cette forme olympique du secteur privé. Les touristes français et étrangers se sont multipliés durant les vacances scolaires, et l'été s'annonce tout aussi dynamique. Les hôtels et les restaurants rencontrent d'ailleurs toujours des difficultés pour recruter. Dans les autres secteurs, l'Insee observe une stabilisation ou une légère augmentation dans l'emploi industriel (+0,1%, 3.100 emplois) et le secteur de la construction (stable). Dans le tertiaire non marchant, la hausse est plus marquée avec 19.500 emplois en plus (+0,7%).

Conjoncture difficile

Ces chiffres ont de quoi étonner les économistes. La conjoncture actuelle n'est en effet pas au beau fixe, entre les prix qui flambent, l'énergie de moins en moins abordable, les difficultés dans la chaîne d'approvisionnement, les incertitudes liées à la guerre en Ukraine. L'intérim marque d'ailleurs le pas avec un recul de 2,1% au second trimestre (-17.400). Traditionnellement, les évolutions dans l'intérim annoncent les changements à venir dans le secteur privé…


A découvrir