La Française des jeux teste trois jeux de grattage digitaux

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 7 février 2017 à 15h06
Argent Gratuit Bce 1
20%En 2020, la FDJ espère atteindre 20 % de mises numérisées.

Les jeux de grattage aussi peuvent devenir numériques ! C'est du moins ce qu'espère la Française des Jeux, qui expérimente trois nouveaux jeux "physigitaux", mi-physiques, mi-digitaux.

Des jeux phygitaux

«La Poule aux Œufs d'Or», «As Capone», «Sauve Souris» : voici les noms des trois nouveaux jeux de grattage que la Française des Jeux va tester pendant plusieurs mois en Haute-Normandie et dans le Nord.

Ces jeux ont la particularité d’être « phygitaux », c’est-à-dire qu’il faut aller les acheter chez un détaillant, par exemple au bureau de tabac du quartier, gratter pour voir s’il a gagné ou perdu. Ensuite, il faut se connecter en ligne via son smartphone ou sa tablette. Comme l’explique un article du Figaro, après avoir flashé le QR code du ticket sur son téléphone mobile ou sa tablette avec une appli de scan, le client jouera directement sur l'écran. À lui de trouver parmi la vingtaine de poules celle qui couve l'œuf en or. Il dispose de trois coups pour gratter avec un doigt le bon gallinacé sur son smartphone. Et, s'il gagne, retour au bureau de tabac où il a acheté son ticket, pour encaisser son gain !

Si les tests s’avèrent concluants, l’entreprise lancera le ou les jeux en question dans tout le pays fin 2017-début 2018.

Séduire les jeunes

Face à l'évolution du comportement et des attentes des joueurs, la Française des Jeux avait annoncé en octobre 2016 un programme ambitieux de transformation d'ici à 2020, où le développement de l'offre numérique jouait un rôle central. Doté de 500 millions d'investissements, ce plan s'appelle "une vision augmentée de la Française des jeux".

En 2020, la FDJ espère atteindre 20 % de mises numérisées. Pour être numérisée, il faut que la mise, même si elle se fait dans un point de vente classique, comporte en amont ou un aval un passage par le numérique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «La Française des jeux teste trois jeux de grattage digitaux»

Laisser un commentaire

* Champs requis