La « météo de l’électricité » Ecowatt sur les antennes de France Télévisions

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 septembre 2022 à 9h22
Frence Televisions Ecowatt 2
5%RTE cherche à économiser 5% d'électricité en début de soirée.

Pour éviter les coupures d'électricité cet hiver, chacun sera invité à mettre la main à la pâte. Les téléspectateurs de France Télévisions également ! Ecowatt va faire son apparition sur les chaînes du service public.

France Télévisions et RTE, le gestionnaire du réseau électrique français, ont signé un accord inédit. Ecowatt, la « météo de l'électricité », va s'afficher durant les programmes d'information et les bulletins météo des chaînes du service public de la télévision. L'objectif est de sensibiliser les Français au niveau de consommation d'électricité. Lorsque le pictogramme Ecowatt est vert, tout va bien dans le réseau. S'il passe en orange, cela signifie qu'il est tendu. Et quand il bascule en rouge, les risques de coupure d'électricité sont réels si rien n'est fait pour réduire la consommation.

Les gestes pour soulager le réseau d'électricité

Un Ecowatt rouge invitera les téléspectateurs à modérer leur consommation électrique entre 8h et 12h, et entre 18h et 20h. Pas la peine d'éteindre la télévision, un appareil qui consomme peu, en revanche, on lancera la machine à laver à 22h plutôt qu'à 19h. En cuisine, on avancera ou on reculera la cuisson des plats, sachant que la cuisson est très énergivore. Pas question pour RTE de mettre la France à l'arrêt durant ces périodes de congestion pour le réseau. En revanche, l'objectif est d'économiser au moins 5% d'électricité le soir à 19h en faisant attention quand il le faut.

Sensibiliser les Français

France Télévisions et ses chaînes touchent 4 Français sur 5 chaque semaine. Une force de frappe au service de la mission de service public du groupe, à l'image de l'affichage d'Ecowatt sur ses antennes. Une information qui participe des efforts pour l'environnement réalisés par l'entreprise, comme la création d'une unité dédiée de journalistes ou encore des mesures de sobriété énergétique comme l'extinction des bâtiments à 21h30.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis