Lancement de Thésée pour porter plainte contre les arnaques en ligne

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 16 mars 2022 à 16h52
Cyber 4610993 1920
24%Parmi les arnaques sur les réseaux sociaux, 24% d'entre elles sont des arnaques à la romance.

Le ministère de l’Intérieur a lancé mardi 15 mars 2022 une plateforme de Traitement harmonisé des enquêtes et signalements pour les e-escroqueries (Thésée) pour lutter contre la cybercriminalité.

Déposer plainte plus facilement

Depuis le mois d’octobre 2021, la plateforme de traitement harmonisé des enquêtes et signalement pour les e-escroqueries, Thésée, est en phase de test pour traiter les affaires de piratages et d’escroqueries en ligne. C’est le 7 mars 2022 que Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur a annoncé le lancement de la plateforme le mardi 15 mars 2022. Cette plateforme a pour but de permettre aux victimes de cybercriminalité de « déposer plainte sans avoir à se déplacer dans un commissariat ou une brigade de gendarmerie ».

Cette plateforme placée sous une équipe de 17 policiers et gendarmes fait partie des services de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication. Ce service concerne plusieurs types d’escroqueries en ligne, notamment le piratage de boîtes mails, les fraudes sur les sites de vente, les escroqueries à la romance, le chantage en ligne ou encore les rançongiciels.

Via le portail FranceConnect

Pour déposer plainte en ligne, il faut effectuer une recherche sur le site service-public.fr, le portail général d’interactions entre la population et l’administration française. Celui-ci vous proposera de porter plainte sur Thésée si votre problème concerne les cas énumérés précédemment. Ensuite, il faudra s’identifier avec FranceConnect et vous aurez 30 jours pour finaliser la plainte en ligne. En cas de validation, ou de rejet de votre plainte, vous serez prévenu par la plateforme. Si elle est validée, votre plainte sera traitée par divers outils d’analyse pour procéder à des recoupements et coordonner le travail d’enquête.

En outre, le ministère de l’Intérieur prévoit le lancement d’un service intitulé « Visioplainte » à la fin de l’année 2022. Ce service a pour objectif de pouvoir déposer plainte en visioconférence à l’aide son smartphone ou depuis un ordinateur. Ce service sera également lié à FranceConnect. En plus de Thésée, le gouvernement a annoncé le lancement de l’application mobile « Ma sécurité » permettant « d’apporter des réponses concrètes et faciliter les échanges avec les forces de l’ordre ».

Laisser un commentaire

* Champs requis