Le culte de l'élitisme - Une idéologie pour les classes dirigeantes

Pour parfaire leurs réseaux de compétences, toutes les directions privées, publiques ou politiques, n’hésitent pas à s’entourer de collections d’assistants, de conseillers, en tous genres, assimilés à des élites obéissantes, fidèles à la pensée unique, soumises au pouvoir qui les rémunère et qui les récompense.

Jacques Martineau, auteur et fondateur de Club Espace 21, nous livre ici son analyse des réseaux de pouvoir et des cabinets de conseil. Or, présentés comme des élites, ces détenteurs du pouvoir ne sont pas toujours les « meilleurs » éléments, bien qu’on aurait pu l’espérer. Faut-il rappeler qu’ils sont appelés à diriger et prendre des décisions qui ont un impact sur le quotidien de l’ensemble des citoyens ?

 

Revisiter les faits et les raisons qui confirment la création de ces élites, souvent artificielles et non certifiées

« Par habitude ou par faiblesse, les caractéristiques des « choisis » sont les mêmes : origine, formation, diplômes, parcours professionnel ou politique et relationnel. Ils sont considérés comme faisant partie d’une « élite » supérieure, destinée à tenir à distance et à diriger leurs autres collaborateurs de rang inférieur.

L’objet de cet essai, détaillé et argumenté, est de revisiter les faits et les raisons qui confirment la création de ces élites, souvent artificielles et non certifiées, au détriment de vraies élites multidisciplinaires, ignorées et laissées pour compte sur étagères. Cet immense gâchis de personnes de talent reflète les conséquences du culte de l’élitisme. »

Le culte de l'élitisme - Une idéologie pour les classes dirigeantes

Editions Saint-Honoré, 2022

Extraits de l’avant-propos :

« Monté en exergue ou ignoré, ce culte de l’élitisme est la signature de pouvoirs faibles, indifférents aux missions dont ils ont la responsabilité. »


« La compétence interpelle la plupart d’entre nous, dès lors qu’il s’agit de porter un avis sur l’action d’une personnalité de haut niveau occupant un poste important de responsabilité. Très souvent, il suffit de quelques décisions, quelques réflexions, des propos ou des attitudes, pour stimuler le besoin de faire un commentaire. « Qui est-il ? Comment a-t-il pu en arriver là ? Je ne l’aurais jamais imaginé… » »

« Le culte de l’élitisme est un mal chronique au service de classes dirigeantes qui se placent au-dessus du « lot ». Empreintes d’un pouvoir « absolu », à durée déterminée, elles transmettent, grâce à leur environnement, à leurs successeurs les clés de cette idéologie. Plus discret dans le privé mais tout aussi présent, le culte de l’élitisme apparaît au grand jour devant l’opinion publique. »

« Ces élites de mêmes origines, clonées sur mesure, finissent en majorité par atteindre malgré elles leur niveau d’incompétence, sans même en prendre conscience. Qu’en est-il de nos élites de talent, étouffées par des élites privilégiées, parachutées et installées par des pouvoirs dont on peut douter de la compétence, de la sincérité de leur engagement et de la profession de foi ? »

Pour acheter le livre :

Éditions Saint-Honoré : https://www.editions-saint-honore.com/produit/le-culte-de-lelitisme-une-ideologie-pour-les-classes-dirigeantes/

 

FNAC : https://livre.fnac.com/a17253711/Jacques-Martineau-Le-culte-de-l-elitisme

Amazon : https://www.amazon.fr/culte-l%C3%A9litisme-id%C3%A9ologie-classes-dirigeantes/dp/2407025695/

Disponible également auprès de :


A découvrir