Le marché du vélo électrique décolle à vive allure

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 10 avril 2017 à 10h24
Velo Aide Achat Electrique Mobilite Urbaine Etat
200L'Etat verse une prime allant jusqu'à 200 euros pour l'achat d'un vélo électrique.

Le vélo gagne en considération. Il est désormais perçu comme un moyen de déplacement vertueux : non polluant, proposant une réponse concrète à l’enjeu d’amélioration de la qualité de vie et de l’air dans les villes et participant à la promotion de l’activité sportive pour tous et à la lutte contre la sédentarité.

Un milliard de chiffre d'affaires

Tel est le constat dressé par l’Union sport & cycle. D'après ses données publiées vendredi 7 avril, le marché du vélo est en plein boom, après plusieurs années de crise (de 2005 à 2013).

En 2016, il s’est vendu plus de trois millions de vélos en France. Et pour la première fois de l'histoire, le chiffre d’affaires du secteur a dépassé le seuil du milliard d’euros pour la seule vente de vélos, comme le relate un article publié dans Le Monde.

Si le marché est en plein essor, c'est notamment grâce au succès croissant du vélo à assistance électrique (VAE). En 2016, il s’en est écoulé 134 000, contre seulement 70 000 en 2014. La France devient le troisième pays européen le plus vendeur de ces bicyclettes nouvelle génération, après l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Merci l'Etat

Le vélo électrique se démocratise aussi car l'État a créé une prime pour encourager ce mode de transport. Elle peut aller jusqu’à 200 €. Or un vélo électrique coûte entre 200 et 5 000 €, avec un prix moyen autour de 1 000 €.

Le marché français du cycle a renoué avec la croissance en 2014, après avoir subi un long trou d’air et vu ses ventes fondre d’un million d’unités durant les années de crise.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.