Le mieux vu sur la marchandise et le travail bouscule

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Dominique Michaut Publié le 17 avril 2018 à 22h07
France Marchandise Economie Theorie
62,6 milliards €Le déficit commercial de la France a atteint 62,6 milliards d'euros en 2017.

Eu égard à ce qu’a été le cours général de l’enseignement et de la recherche économiques depuis deux siècles et demi, qu’une théorie de la marchandise puisse ouvrir la voie à davantage d’impartialité a de quoi surprendre, et bousculer d’abord par les mises au point sur le travail qui fondent cette théorie.

Dès les premiers éléments de théorie de la marchandise référencés à la fin du présent article se trouve la remarque qu’à chaque instant les services et les biens commerçables sont autant de marchandises. Le vocabulaire de cette constatation est plus précis que celui de l’antienne selon laquelle les biens et les services commercés sont des produits ou des productions, et pour certains d’entre eux des facteurs de production. En fait, tous les éléments de cette collection mouvante ont en commun d’avoir des propriétés qui n’appartiennent qu’aux marchandises, lesquelles sont des objets propres à l’économie ramenée au périmètre que lui assigne la logique des ensembles finis.

Les théorisations économiques de nos jours les plus enseignées tournent le dos à cette focalisation. Les ambitions de leurs fondateurs et de leurs continuateurs sont orientées vers l’ingénierie sociale, le terre-à-terre des affaires d’économat n’étant dans leurs visions que des nécessités subalternes.

Bien sûr qu’il faut se demander si la focalisation de l’économie définie est trop étroite pour pouvoir être hautement utile. Mais il y a une certitude à ne jamais quitter des yeux par quiconque attache un tant soit peu d’importance aux idées économiques ou prétendues telles qui participent à la configuration de nos destins. L’aptitude de la théorie économique à franchir le seuil d’une science exacte se joue dans ses commencements logiques. Si, par des mots clés employés dans un sens trop vague ou trop chargés d’affects, ces commencements font l’impasse sur des distinctions et des relations que les faits établissent, nous construisons notre conception de l’économie sur trop de dénis de réalité et de raisonnements fallacieux. Alors nous nous préparons mal à extraire de notions qui nous sont ou nous semblent familières des concepts qui résistent aux dévoiements que nos sentiments nous susurrent.

Vues initiales à recadrer sur les services et le travail

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Dominique Michaut a été directeur des études du Centre consulaire de formation de Metz puis conseiller de gestion, principalement auprès d’entreprises. Depuis 2014, il administre le site L’économie demain, dédié à la publication d’un précis d’économie objective (préface de Jacques Bichot).

Aucun commentaire à «Le mieux vu sur la marchandise et le travail bouscule»

Laisser un commentaire

* Champs requis