Le plan décarbonation de la SNCF : 100 milliards d'euros sur 15 ans

13
La SNCF propose 13 RER autour des grandes métropoles.

Jean-Pierre Farandou veut agir pour le climat et pour y arriver, il a besoin d'argent. Le patron de la SNCF a dévoilé un plan sur le long terme visant à doubler part du ferroviaire dans l'offre de transport en France.

100 milliards d'euros sur 15 ans, c'est le montant du plan climat présenté par Jean-Pierre Farandou lors d'une rencontre avec des journalistes. Beaucoup d'argent pour une bonne cause : la décarbonation de la France. Avec cette somme, le PDG de la SNCF veut doubler la part du train dans l'offre de transport : « Ma vision est de doubler d’ici à dix ans la part du transport ferroviaire. De faire en sorte que 20% des déplacements voyageurs se fassent en train contre 10% aujourd’hui », déclare-t-il. Cela passera notamment par la construction de 13 RER reliant les petites villes aux grandes métropoles, pour un coût de 13 milliards d'euros.

Doubler la part du ferroviaire

Réduire les émissions de carbone, cela passe aussi par le doublement du transport ferroviaire de marchandises. « Le projet est très simple, c'est prendre dix points de volume aux camions et aux voitures particulières pour qu'ils renforcent la part du ferroviaire », décrit Jean-Pierre Farandou au micro d'Europe 1. Il veut aussi moderniser la signalisation du réseau via un gros investissement dans des systèmes de commande centralisée, l'objectif étant de réduire le nombre de postes d'aiguillage.

Urgence climatique

Reste à savoir comment financer un tel plan. Jean-Pierre Farandou estime que l'État pourrait contribuer à hauteur de 50%. Le reste pourrait être pris en charge par les collectivités locales, par l'Union européenne, voire par le privé ou un petit peu de tout ça en même temps. Le gouvernement sera-t-il à l'écoute ? L'urgence climatique est très visible, et « je crois que tous les Français voient bien qu'il faut agir fortement pour le climat », assure le dirigeant.


A découvrir