Le prix de l’eau augmente plus vite que l’inflation dans l’immense majorité des villes

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 22 avril 2015 à 22h17
Eau Acces Populations Humanitaire
454 EUROSLes Français payent en moyenne 453,60 euros par an pour leur eau

Les prix de l'eau varient en fonction de divers critères, notamment la qualité de l'eau brute (et donc le coût plus ou moins important pour la traiter), la distance entre le lieu de prélèvement et de traitement des eaux (plus elle est importante, plus l'acheminement de l'eau va coûter cher). Reste que dans 85% des grandes villes, le prix de l’eau a augmenté plus vite que l’inflation entre 2011 et 2014. Voilà la conclusion de l’enquête menée par France Libertés et 60 Millions sur le service de l’eau.

Le prix du mètre cube ne cesse d'augmenter

Face au prix de l'eau (ou plutôt, devrait-on dire, face au prix du service de l'eau potable), les habitants ne sont pas tous égaux. Ainsi Évreux, Saint-Quentin et Laon figurent parmi les villes où le mètre cube est le plus cher de France (plus de 5 € au 1er janvier 2014 !). Concrètement, cela signifie qu’"une famille de 4 personnes dont la consommation moyenne est évaluée à 120 m3 d’eau débourse chaque année plus de 600 €", explique l’étude.

En moyenne, les prix de l’eau, fixés par les communes, ont augmenté de 6,3 % depuis 2011. Reste que dans une ville sur deux, la hausse est même deux fois supérieure. A Évreux, les habitants ont carrément vu leur facture augmenter de 37 % en trois ans.

Pour expliquer cette évolution, un argument est mis en avant par toutes les villes : la hausse de TVA, passée de 5,5 % en 2011 à 10 % en 2014, sur la partie assainissement.

Mais 60 millions de consommateurs précise que ce n’est pas le seul élément d’explication. En effet, dans certaines régions, les agences de l’eau, chargées de moderniser les réseaux, de préserver les milieux aquatiques, de mettre en place des actions d'information, ont augmenté les redevances pour lutter contre les pollutions.

L'énergie a un prix

Par ailleurs, l’étude montre que l’idée selon laquelle moins on consomme, moins on paie n’est pas toujours vraie. Dans certaines villes, comme Avignon ou Foix, une personne seule paie le mètre cube d’eau 40 % plus cher qu’une famille de 4 personnes ! Le montant de l’abonnement est parfois tellement élevé et prend une part tellement importante dans la facture totale que réduire sa consommation ou l’augmenter de quelques mètres cube par an ne se voit presque pas sur la facture.

Selon une étude de 60 millions de consommateurs publiée en octobre 2013, un tiers des Français peinent à payer leurs factures d'eau, de gaz, de chauffage et d'électricité.

Les Français dépensent 8 % de leurs revenus pour régler leur facture énergétique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis