Le suremballage est toujours trop important dans les rayons

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 septembre 2022 à 9h24
Suremballage Clcv Industriels 2
55%Certains emballages de produits alimentaires contiennent 55% de vide.

Les industriels de l'alimentaire ont toujours tendance à suremballer leurs produits, déplore la CLCV. Du gaspillage de plastique et de carton qui représente parfois plus de la moitié du poids du produit total !

Alerte au suremballage ! Pour mettre un terme au gaspillage, une loi a été votée il y a deux ans… Mais sans changer grand chose, dénonce la CLCV. L'association de consommateurs a étudié 250 emballages de produits alimentaires vendus dans neuf enseignes de la grande distribution entre fin février et mi-mai. Le résultat n'est pas brillant : « De très nombreux emballages sont remplis majoritairement… de vide ». Le pire relevé par cette étude, ce sont « les paquets de ravioles, d'amandes, de granola ou de lardons, qui contiennent 55 % de vide » !

Trop de produits suremballés

Pour la CLVC, « de nombreux produits sont entourés par un emballage qui semble inutile », à l'image du plastique qui entoure les boîtes de thé, le chocolats ou encore les légumes. L'association pointe également du doigt ces manchons cartonnés entourant les yaourts, les pizzas et les compotes. Manifestement, les industriels ne choisissent pas les emballages pour la bonne préservation de leurs produits ou pour le transport. Ils sont plutôt guidés par des « considérations marketing ».

Les recommandations de la CLCV

L'association demande aux fabricants de choisir des matériaux plus légers et recyclables, mais les consommateurs aussi doivent faire des efforts. Il leur faut « privilégier les produits sans suremballage, éviter les emballages en portions, penser au vrac et réutiliser les emballages quand cela est possible ». Quant aux pouvoirs publics, ils devraient renforcer les dispositifs de tri dans les lieux publics afin de récupérer un maximum d'emballages nomades, à l'instar des canettes, bouteilles de plastique ou encore les emballages de sandwich. Sans oublier des actions de pédagogie pour améliorer la collecte.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Le suremballage est toujours trop important dans les rayons»

Laisser un commentaire

* Champs requis