Michel-Edouard Leclerc n'exclut pas de fermer ses centres commerciaux en cas de manque d'énergie !

30 %
Le prix de l'énergie a augmenté de plus de 30% sur un an en juin 2022.

Michel-Edouard Leclerc n’exclut pas des fermetures ponctuelles de magasins pour économiser l’énergie

« Dans le cas où la Russie couperait les livraisons de gaz, Michel-Edouard Leclerc envisage plusieurs scénarios de crise. Il n’exclut pas de fermer ses magasins « sur certains créneaux horaires » pour limiter la consommation énergétique cet hiver.

Michel-Edouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc, a annoncé lundi 25 juillet que certains des magasins du groupement pourraient fermer sur certains créneaux horaires si cela s’avérait nécessaire pour limiter la consommation énergétique cet hiver.

On peut fermer des magasins sur certains créneaux horaires […] on n’aura pas d’états d’âme, on se bat pour notre pays?, a déclaré Michel-Edouard Leclerc sur Franceinfo .

La filière a pris les choses en main et envisage un certain nombre de scénarios de crise ?pour se préparer à d’éventuelles restrictions d’approvisionnement l’hiver prochain, dans un contexte d’inquiétudes autour d’une interruption complète des livraisons de gaz russe vers l’Europe.».

Le baratin de l’extinction des enseignes et de la fermeture des portes !

Bien évidemment qu’il faut fermer les portes des magasins climatisés ou chauffés. C’est du bon sens.

Bien évidemment de la même manière couper les enseignes lumineuses à partir de minuit ce n’est pas une mauvaise idée.

Mais de là à croire que ces mesurettes vont permettre à la France de gagner la guerre contre la Russie c’est franchement digne de la 7ème compagnie et du chef Chaudard !

Jamais la fermeture des portes ne compensera ne serait-ce qu’un dixième de la consommation de la climatisation ou du chauffage concerné ! Pas plus qu’éteindre les lumières des boutiques ne sauvera la planète et encore moins l’Allemagne de l’absence du gaz russe !

Non, l’important dans cette information c’est que votre centre Leclerc sera potentiellement fermé !

Oui fermé.

Ce n’est plus de la pénurie de moutarde ou un manque d’huile, c’est tout le centre commercial qui sera fermé.

La prévoyance a de beaux jours devant-elle !

Il y a quelques semaines je partageais avec vous la série « Effondrement » dont le premier épisode commence dans un supermarché ou l’électricité se coupe.

Souvenez-vous.

C’est-là que tout commence et ce n’est pas un hasard.

L’alimentation, besoin primaire par excellence est également le maillon faible de notre système si raffiné et si efficace.

Sans énergie point de production ni de transport, ni d’approvisionnement.

Ne soyons ni naïfs, ni anxieux.

Si les centres Leclerc doivent éteindre la lumière et maintenir leurs magasins fermés ce sera un sacré bazar car les autres feront évidemment la même chose.

Sans énergie, il n’y a pas de chaîne logistique.

Il faut donc se préparer, non pas à la fin du monde mais pour le moment à ce qui semble le risque le plus probable des « ruptures » dans la normalité et des « coupures » dans notre quotidien.

Se préparer c’est, sans panique et sans peur, prévoir. La prévoyance est une très belle idée, un très beau concept qui permet à l’humanité depuis la nuit des temps de se préparer aux lendemains. Dans notre monde d’assistés où tout nous tombe tout cuit y compris le plat préparé et livré directement au 15ème étage d’une tour par un « Uber Eats », la prévoyance est une idée qui est non seulement tombée en désuétude, mais, pire, une idée qui est désormais largement moquée.

Vous êtes prévoyant ? Vous êtes donc au mieux pessimiste, au pire paranoïaque à tendance complotiste !

Votre stock de raviolis (qui est une parabole pour parler de ce dont chacun a besoin en fonction de sa situation) vous permettra de ne pas vous ruer dans un centre Leclerc les rares jours où il sera ouvert dans la cohue générale. Votre stock de raviolis vous permettra de lisser les aléas dans le temps et d’améliorer l’ordinaire.

Vous pouvez aller plus loin en faisant comme Leclerc et en vous préparant votre plan d’urgence énergétique, là aussi pour pallier aux coupures et aux ruptures éventuelles. Le dossier est en ligne pour les abonnés dans vos espaces lecteurs ici. Pour ceux qui veulent s’abonner tous les renseignements sont ici.

Je ne connais personne se plaignant d’avoir pris trop de précautions.

Soyez prévoyant, soyez résilient !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.