Les créations d’entreprises en hausse en juin mais en baisse sur le deuxième trimestre

Par Olivier Sancerre Modifié le 20 juillet 2022 à 9h18
Creation Entreprises Juin 1
84.80784.807 entreprises ont été immatriculées au mois de juin.

Les immatriculations d'entreprises sont au beau fixe au mois de juin, mais le bilan sur le deuxième trimestre est plus maussade, selon l'Insee.

Le mois de juin a été bénéfique pour la création d'entreprises, d'après le bilan de l'Insee. Ce sont 84.807 entreprises qui ont été immatriculées, un chiffre qui progresse de 4% par rapport à il y a un an. Tous les secteurs sont en hausse, exception faite de celui du service aux ménages qui recule, mais modérément, de 0,5% sur un an. L'industrie a enregistré une progression significative de 13,4% de ses créations d'entreprises, suivie par le secteur des transports et de l'entreposage (+8,9%) et la réparation automobile, qui progresse de 7,3% (après une baisse conséquente de 8,4% en mai).

Des résultats en recul sur le deuxième trimestre

Cette bonne santé du mois de juin ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt : les résultats sur l'ensemble du deuxième trimestre sont en baisse. Le nombre cumulé d'entreprises créés durant les mois d'avril, de mai et de juin recule par rapport au même trimestre un an auparavant, souligne l'Insee. Les entreprises individuelles classiques sont à blâmer avec une baisse de 15,3% des immatriculations. Et c'est le secteur des transports qui contribue le plus à ce recul, il comprend en effet la livraison à domicile qui avait connu une explosion durant la pandémie.

Moins de livraisons à domicile

Sur le premier semestre, le nombre d'immatriculations s'établit à 539.774, soit 15.770 entreprises de moins que durant les six premiers mois de l'année 2021. Et la tendance est aussi à la baisse sur les douze derniers mois : -2,9%. Certains secteurs font mieux que d'autres, c'est le cas des activités financières et d'assurance qui enregistrent une hausse des immatriculations de 6,6% sur les douze derniers mois.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.