Les particuliers ont de l’appétit pour les pièces et les lingots en or

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 mai 2021 à 11h54
Or Lingots Pieces Demande 1
339,5 TONNESLa demande des particuliers pour les pièces et les lingots en or a atteint 339,5 tonnes au premier trimestre.

En matière de valeur refuge, difficile de trouver mieux que l'or, en particulier lorsque la situation économique est complexe comme actuellement. Les épargnants se sont rués sur les pièces et les lingots au premier trimestre.

Du jamais vu depuis la fin de l'année 2016 : selon le bilan trimestriel du World Gold Council (qui regroupe les principaux producteurs d'or), les particuliers ont investi dans 339,5 tonnes de pièces et de lingots en or durant les trois premiers mois de 2021. Cette demande représente une progression de 36% par rapport à la même période de l'année dernière, c'est aussi le troisième trimestre consécutif de hausse de la demande pour ces biens très précieux. Les particuliers désireux de préserver leur épargne des variations dues au contexte sanitaire et économique placent leur argent dans l'or.

Les pièces et lingots d'or, valeur refuge

Plusieurs pays se distinguent. C'est le cas de la Turquie, soumise à de fortes incertitudes économiques et politiques : la livre turque a chuté face au dollar US, et les autorités ont décidé de s'attaquer de front au secteur des cryptomonnaies. Résultat, l'or a retrouvé son image de valeur refuge : la demande a doublé en un an. En Chine, il s'est vendu 133% de pièces et de lingots en plus. Aux États-Unis, ce sont 26 tonnes d'or qui ont été achetées, soit le double de la moyenne de ces cinq dernières années.

Les banques centrales font le plein d'or

Les banques centrales aussi ont retrouvé de l'appétit pour l'or. Leurs réserves ont augmenté par rapport au quatrième trimestre 2020, toutefois le World Gold Council rapporte que les réserves nettes sont en baisse sur un an. Enfin, la demande d'or pour les composants électroniques (puces, semi-conducteurs, mémoires…) a augmenté de 11% sur un an.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis