Les produits d’entretien polluent l’air de nos maisons

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 9 mars 2017 à 10h47
Spray 315164 1280
9Selon une étude, 9 habitants sur 10 estiment comme bonne la qualité de l'air dans leur logement.

On savait que les produits d'entretien polluaient les eaux usées. On imaginait moins qu'ils polluaient aussi l'air que nous respirons, au sein de notre maison ! A tort.

« Des substances allergènes, irritantes, voire toxiques »

D’après une étude publiée dans le magazine de 60 Millions de consommateurs, les produits d’entretien sont à l’origine d’une « pollution majeure de l’air intérieur ».

L’association épingle dans son article une quarantaine de produits d’entretien ménager. Parmi eux, se trouvent dix sprays assainissant, douze produits désodorisants, douze anti acariens et douze désinfectants.

Les marques dans le collimateur sont bien connus de tous les foyers : La Croix, Fébrèze ou encore Sanytol.

Leurs produits contiendraient « des substances allergènes, irritantes, voire toxiques ».

Rien de nouveau ?

En 2013 déjà, une étude menée par l’Institut national de l’environnement et des risques industriels (Ineris), le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et l’Ircelyon avait permis de révéler le danger que représentent nos produits d’entretien.

Ils avaient passé au crible 54 produits d’entretien de différentes typologies (nettoyants de salle de bain, parquets, vitre,…) et de conditionnements différents (à diluer, poudre, lingette, etc.). Ces produits étaient issus de marques différentes : marques de distributeurs, grandes marques, marques dites écologiques et 1er prix.

La conclusion était sans appel : tous les produits d’entretien, écologiques ou non, polluent l’air intérieur.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis