Les smartphones n'ont plus la cote en Europe

49 MILLIONS
49 millions de smartphones ont été livrés sur le marché européen au
premier trimestre.

Le marché européen du smartphone est en petite forme. Au premier trimestre, les constructeurs ont livré moins de 50 millions d'unités : il faut revenir en 2013 pour retrouver des niveaux similaires.

Les constructeurs de smartphones ne sont pas à la fête en Europe. Les livraisons telles qu'estimées par le cabinet Counterpoint montre un marché en panne, avec un total de 49 millions d'unités livrées durant le premier trimestre. C'est 12% de moins que l'an dernier à la même période. Il faut remonter au premier trimestre 2013 pour retrouver un tel volume, et à l'époque le marché était tout autre : Apple vendait en effet son premier iPhone capable de surfer en 4G ! Une des principales raisons de cette chute importante, c'est le fait que Samsung et Apple, les deux leaders en Europe, aient quitté le marché russe en raison de la guerre en Ukraine.

Inflation, guerre en Ukraine…

Le pays pèse pour 6% de leurs livraisons, ce qui est modeste mais participe tout de même à la baisse notable des volumes de smartphones. L'inflation a également son rôle à jouer : le budget des ménages est fortement contraint et ils sont amenés à arbitrer dans les dépenses non essentielles. Les constructeurs produisent également moins en raison de la pénurie de composants électroniques et des confinements en Chine pour contenir les cas de contamination. Bref, les planètes sont toutes alignées pour de mauvais résultats.

Les principaux constructeurs en recul

Les livraisons du numéro 1 du marché européen, Samsung, trébuchent de 16%. Le groupe coréen détient 35% de parts de marché. Son dauphin, Apple (25% du marché), encaisse un recul des livraisons de 6%. Xiaomi essuie une chute de 36% et affiche une part de marché de 14%. Realme tire son épingle du jeu avec une hausse vertigineuse de ses livraisons de 67%, un véritable exploit au vu du contexte, et double sa part de marché à 4%.


A découvrir