Livraison de repas : Just Eat et Takeaway.com vont fusionner

Par Olivier Sancerre Modifié le 5 août 2019 à 20h46
Just Eat Takeaway Fusion 1
7,3 MILLIARDSEnsemble, Just Eat et Takeaway.com réalisent 7,3 milliards d'euros chaque année.

C'est une fusion d'ampleur sur le secteur en pleine croissance de la livraison de repas : la britannique Just Eat et la néerlandais Takeaway.com se sont entendues sur les termes de leur rapprochement.

D'ici la fin de l'année, et pour peu que les régulateurs donnent leur feu vert, la fusion de Just Eat avec Takeaway.com donnera naissance à un géant de livraison de repas. La nouvelle entité, simplement baptisée Just Eat Takeaway.com, livrent 355 millions de commandes par an et réalise un chiffre d'affaires de 7,3 milliards d'euros. De quoi peser face à Uber Eats et surtout à Deliveroo : ce dernier a laissé entrer Amazon dans son capital à l'occasion d'un tour de table à 575 millions de dollars. Le mastodonte du commerce en ligne ayant visiblement de l'ambition sur ce marché, les autres acteurs ont tout intérêt à regrouper leurs forces.

Coté à Londres et Amsterdam

En attendant, l'heure est à la mise en place du puzzle de la fusion, qui va se réaliser par échange d'actions. Les actionnaires de Just Eat possèderont 52,2% de la nouvelle entité, contre 47,8% pour ceux de Takeaway.com. Elle sera basée à Amsterdam, et son directeur général sera Jitse Groen, qui occupe déjà ce poste au sein de Takeaway.com. L'entreprise fusionnée sera cotée à la fois à Amsterdam et à Londres. Les conseils d'administration des deux sociétés conseillent désormais à leurs actionnaires d'apporter leurs titres à l'opération.

La concurrence d'Amazon

Des deux entreprises qui cherchent à fusionner, c'est Just Eat qui rencontre actuellement le plus de difficultés suite au départ de son directeur général, et d'une stratégie qui laisse confus bon nombre d'investisseurs. Cette fusion doit permettre de remettre de l'ordre et de rationaliser un secteur qui part dans tous les sens.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis