Epargne : vers un Livret A à 0,5 %

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 12 janvier 2015 à 8h59

Indexé à l’inflation, le taux rémunérateur du Livret A pourrait chuter de nouveau au 1er février prochain. Le gouvernement va prendre la décision de l’abaisser, ou non, dans les prochains jours.

Vers un livret A à 0,5 % ? L’hypothèse n’est pas surréaliste. Le gouvernement doit décider d’ici la fin de semaine s’il va abaisser, ou pas, le taux rémunérateur du produit d’épargne préféré des Français. En effet, l’Insee doit annoncer mercredi le taux de l’inflation du mois de décembre dernier. Il y a fort à parier, alors que la zone Euro est entrée officiellement en déflation, que cette inflation française soit mauvaise.

On compte plus de 60 millions de Livrets A en France aujourd'hui.

France : l'inflation pourrait être de 0,1 % en décembre

D’après les spécialistes, l'inflation devrait être de 0,1 % pour le mois de décembre. Soit un nouveau recul après ceux du mois d’octobre (0,5 %) et de novembre (0,3 %). Un véritable problème politique et économique pour le gouvernement. En effet, le Livret A est indexé sur l’inflation, donc sur l’évolution des prix sur les trois derniers mois de l’année. Le gouvernement pourrait ainsi en toute "logique" choisir d’abaisser le niveau du Livret.

Le Livret A recalculé à 0,5 %

Or d’après la formule de calcul établie, si l’équipe au pouvoir décidait d’abaisser le Livret, son taux rémunérateur chuterait à 0,5 %. Soit un taux directeur divisé par deux, puisqu’il est actuellement de 1 %. Un mauvais signal pour l’épargne des Français. Cependant, au vu des derniers mois, abaisser le taux du Livret A pourrait s’avérer dangereux sur le plan politique, mais efficace sur le plan économique.

Sur la précédente période, les spécialistes se sont effectivement rendus compte que les Français puisaient dans leur épargne pour consommer davantage, ce qui avait pour conséquence de tirer bon gré mal gré la croissance. Abaisser le niveau du Livret A pourrait accentuer ce phénomène, ou bien pousser les Français à placer leur argent ailleurs…

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Epargne : vers un Livret A à 0,5 %»

Laisser un commentaire

* Champs requis