Livret A et LDDS : près de 20 milliards d’euros épargnés en 2021

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 24 janvier 2022 à 9h52
Livret A Hausse Taux Interet 1
2,25 MILLIARDS €La capitalisation des livrets défiscalisés a été de 2,25 milliards d'euros en 2021.

L’heure des comptes pour 2021 a sonné : combien les Français ont-ils épargné sur les livrets défiscalisés ouverts en France sur le courant de l’année ? Encore beaucoup, près de 20 milliards d’euros, mais moins qu’en 2020, année record. Surtout, les fêtes de fin d’années ont conduit à une décollecte d’un peu plus d’un milliard d’euros…

Décembre 2021 : 1,06 milliard d’euros d’épargne retirés des livrets

C’est le quatrième mois consécutif de collecte négative pour les deux livrets défiscalisés : en décembre 2021, les Français ont retiré des deux livrets d’épargne 1,06 milliard d’euros, une décollecte concentrée sur le Livret A qui voit son encours chuter de 1,70 milliard. Inversement, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) a reçu 630 millions d’euros de versements.

Sur l’année 2021, néanmoins, le total est largement positif : les Français ont déposé 19,21 milliards d’euros sur leurs livrets d’épargne, majoritairement sur les Livrets A (15,17 milliards). De quoi porter l’encours total des deux livrets à un total de 469,8 milliards d’euros à la fin de l'année.

Mais le record à battre reste celui d’août 2021 lorsque l’encours avait atteint 472,4 milliards d’euros, selon les données annuelles publiées par la Caisse des Dépôts et Consignations le 21 janvier 2022. Depuis, la collecte a toujours été négative…

Une collecte élevée, mais inférieure à 2020

L’épargne des Français continue donc de grossir, portée par les restrictions, l’inquiétude concernant l’avenir et sur fonds de Covid-19. Néanmoins, la collecte de 2021 est inférieure à celle de 2020 qui avait atteint plus de 35 milliards d’euros. Surtout, alors qu’en 2020 un seul mois, octobre, avait connu une collecte négative, en 2021, ce sont les quatre derniers mois de l’année qui ont vu les ménages fortement dépenser. Une bonne nouvelle pour le gouvernement : la consommation repart, même si les Français doivent aussi composer avec la hausse des prix de l’énergie et l’inflation généralisée.

Reste à connaître l’impact de la hausse du taux de rémunération des deux livrets défiscalisés, qui grimpera à 1% le 1er février 2022, sur l’épargne. Avec un taux doublé, mais près de trois fois inférieur à l’inflation, les Français vont-ils encore dépenser ?

Surtout que, si en 2021 les intérêts totaux ont été de 2,25 milliards d’euros, ils sont eux aussi censés doubler fin 2022. Il pourraient donc dépasser, à encours constant, les 4 milliards d’euros, un niveau de capitalisation jamais atteint depuis 2014.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis