Epargne : les Français font toujours confiance au Livret A

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 5 mars 2013 à 12h04

Le Livret baisse mais ne se rend pas !

Selon une enquête réalisée par l'institut de sondage Ipsos pour la Fédération française des sociétés d'assurance, la FFSA, 75 % des Français comptant économiser de l'argent dans les six prochains mois le feront pour tout ou partie sur le fameux Livret A. Actuellement, ce sont 61,6 millions de personnes qui en détiennent un.

L'épargne préférée de nos concitoyens continue donc d'avoir bonne presse, malgré une baisse significative de son taux de 0,5 %, au mois de janvier dernier. Entre janvier et novembre 2012, les Français y ont déposé 25,46 milliards d'euros. Un plébiscite que l'on peut également expliquer par l'augmentation du plafond de dépôt sur le fameux livret. Au premier janvier dernier, il est passé de 15 300 euros à 22 950 euros.

Et cela, au détriment d'autres moyens d'épargnes classiques comme l'assurance-vie, qui après une période difficile située entre août 2011 et septembre 2012, arrive malgré tout en seconde position, privilégiée par 42 % des Français. L'assurance-vie se place d'ailleurs devant le Livret de développement durable (LDD), le Plan épargne logement (PEL) et l'épargne retraite.

Les grands perdants du sondage sont les actions boursières et… l'or ! Seulement 10 % des Français semblent faire confiance au système boursier tandis qu'ils sont seulement 3 % à croire au métal précieux… A noter également que le Livret A pourrait perdre des fans dans les mois prochains si le gouvernement venait à le taxer (lire ici).

Fiche technique : Sondage réalisé les 4 et 5 janvier 2013 auprès d'un échantillon de 956 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis