Louer la maison de Tony Montana, c’est possible… pour 23 000 euros/mois

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 22 novembre 2012 à 14h29

Qui n'a jamais rêvé de se prendre pour Tony Montana, le célèbre héros de Scarface incarné par Al Pacino dans le film de Brian de Palma sorti en 1983 – oui, c'était il y a 30 ans déjà. Et le faire dans la maison du personnage en plus ? C'est désormais un rêve qui peut se réaliser pour les nombreux fans du film. Seul petit hic : il faudra quand même débourser 30 000 dollars (23 420 euros) pour pouvoir se délecter du décor du film pendant un mois. Pour les budgets plus serrés, une semaine sera déjà largement suffisante. Pour 7 malheureux petits jours, il faut lâcher 10 000 dollars soit un peu plus de 7 800 euros.

La maison baptisée El Fureidis ("petit paradis" ou "paradis tropical") et située à Santa Barbara en Californie, est donc désormais accessible à tous, pour le prix de quelques dizaines de milliers d'euros. Ne venez pas seul : la maison est assez grande... Si elle ne compte que quatre chambres (qui peuvent accueillir chacune 2 personnes), les salles de bains sont presque deux fois plus nombreuses. La maison en recense 7 au total.

Californie oblige, on trouve également quelques piscines dans l'immense parc, agrémenté de petites cascades, qui entoure la maison. On en dénombre six exactement qui sont situées à différents niveau dans la jardin.

Petite anecdote : on raconte que les Kennedy, John&Jacky, auraient visité la demeure pendant leur lune de miel...

Pour voir les photos, c'est par ici.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Laisser un commentaire

* Champs requis