Logiciels d’optimisation de la Supply Chain (APS), une réponse aux enjeux du secteur Négoce

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Fabien Grattepain Publié le 20 mai 2022 à 5h00
Laptop 2589420 1920
7,6%Le nombre d?entreprises du secteur Négoce a progressé de 7,6% en 2020

Entre digitalisation, transition écologique, pénurie de matériaux et flambée des prix, la performance de la Supply Chain est plus que jamais décisive pour continuer à satisfaire ses clients dans le Négoce, tout en préservant ses marges pour se transformer et préparer l’avenir.

Impossible désormais d’envisager l’avenir sans évoquer la transformation digitale et la transition écologique des entreprises. Le secteur du bâtiment et du négoce de matériaux ne déroge pas à la règle. Il doit de surcroît composer avec un contexte post crise sanitaire tendu, avec une pénurie et une hausse du prix des matières premières, et ce à l’échelle mondiale. Afin de répondre à ces enjeux, les acteurs du secteur doivent plus que jamais s’appuyer sur une chaîne d’approvisionnement performante pour gérer les aléas et opérer leur transformation.

Selon une enquête réalisée par le CPNEFP[1], le nombre d’entreprises du secteur Négoce a progressé de 7,6% en 2020 et connu un réel dynamisme, en dépit de la crise sanitaire. Encore faut-il que ces acteurs puissent répondre aux attentes du marché et de leurs clients, et leur proposer une offre produits la plus complète possible, sans rupture ni surstock.

S’appuyer sur des logiciels intelligents pour faire face aux aléas

Dans ce contexte, anticiper au mieux, prévoir et planifier les approvisionnements auprès de multiples fournisseurs s’impose comme un élément clé pour optimiser le fonctionnement global de sa chaine logistique. Pour ce faire, un réel atout est de s’appuyer sur des outils capables de :

- calculer au plus juste les réassorts multifournisseurs de nombreuses références,

- d’optimiser les conditions d’achats

- et de tenir compte des spécificités de chaque point de vente pour assurer la disponibilité produits au moindre coût en toutes circonstances.

De plus, utiliser un logiciel intelligent capable de classifier les produits, d’automatiser les process et de calculer des indicateurs de suivi contribue à minimiser l’impact de la pénurie de matières premières. Par la vision à long terme qu’il procure, le logiciel permet d’anticiper la demande, de guider les fournisseurs en priorisant les besoins, d’envisager des sources d’approvisionnements alternatives si nécessaire… Autrement dit, il donne les moyens de piloter les approvisionnements et les stocks de manière optimale dans un contexte fluctuant et aléatoire.

À court terme, un logiciel d’optimisation des approvisionnements et des stocks aide en outre à réagir rapidement. En effet, en visualisant le niveau de tous les points de stockage, un pilote de flux peut aisément effectuer des équilibrage de stocks ou des transferts inter-sites, ou affecter des commandes sur un site où la marchandise est disponible pour desservir une commande au plus vite. C’est un outil d’aide à la décision essentiel pour maximiser son taux de service en étant très réactif face à des demandes omnicanales, y compris dans un contexte de pénurie.

Assurer la disponibilité produit sur un réseau de distribution omnicanal

En amont comme en aval, l’optimisation des approvisionnements est impérative pour éviter les ruptures. Elles sont d’autant plus pénalisantes que le secteur est particulièrement concurrentiel et que les artisans, pragmatiques, s’approvisionnent auprès des enseignes où les produits sont disponibles. Pouvoir piloter les flux sur l’ensemble d’un réseau de distribution, qu’il soit constitué de points de ventes intégrés ou franchisés, permet d’optimiser la disponibilité des produits et de gérer au mieux les priorités. En effet, en cas de pénurie, des responsables de points de ventes peuvent avoir tendance à sur-commander pour être certains de ne pas manquer de marchandises. Ce qui génère à la fois des surstocks et des « sur-pénuries » à d’autres points de la chaîne. Un logiciel, par ses modélisations statistiques et ses algorithmes mathématiques, peut aider les responsables de magasins et les approvisionneurs à commander des quantités plus ajustées à la demande prévisionnelle, en justifiant leurs décisions.

Cette souplesse est d’autant plus essentielle que les acteurs du Négoce vendent de plus en plus leurs produits via Internet. Ils répondent en effet à la concurrence de pure players (Mano Mano, Amazon …), ainsi qu’à la demande du marché (facilité de commander le soir des produits qui ne requièrent pas de conseil). Un logiciel intelligent peut aussi optimiser les stocks et les approvisionnements en tenant compte de multiples règles d’allocations des produits. Ainsi, un négociant peut-il par exemple décider de favoriser le web en priorisant ces commandes et en garantissant automatiquement qu’elles soient servies en premier.

Répondre aux enjeux environnementaux

L’optimisation de la chaine d’approvisionnement répond à un autre enjeu majeur du secteur Négoce : réduire son empreinte environnementale. En effet, optimiser la cadence des approvisionnements, de même que les chargements (camions complets), contribue à réduire les émissions de GES par une diminution du nombre de véhicules, tout en garantissant un taux de service élevé. Reste ensuite à recourir à des véhicules propres et à des modes de transport alternatifs pour parfaire le dispositif.

Entre exigences des clients, réduction de l’empreinte environnementale, digitalisation du secteur, pénurie des matériaux, crise sanitaire et autres aléas, les acteurs du Négoce font face à des enjeux de taille et sont contraints d’opérer au plus vite leur transformation pour perdurer, à commencer par celle de leur Supply Chain. Dans ce contexte, les logiciels APS (Advanced Planning Systems) sont de précieux alliés pour anticiper et les accompagner dans ces changements et construire avec eux, dès à présent, un Négoce performant et évolutif.

[1] Enquête réalisée de juin à novembre 2021 par la Commission paritaire nationale emploi et formation professionnelle (CPNEFP) de la branche du Négoce auprès de 73 681 salariés et 3 551 entreprises, portant sur les chiffres 2020.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Fabien Grattepain est Directeur Général chez AZAP