Lutte contre la fraude sociale : Pour un Français sur deux c’est une priorité

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 13 janvier 2022 à 17h00
Fraude Prestation Sociale
50 milliards d'eurosCharles Prats estime que le montant de la fraude aux prestations sociales atteint 50 milliards d'euros chaque année

Selon un sondage réalisé par le cabinet d’étude Harris Interactive pour Charles Prats, pour 49% des Français la priorité de la lutte contre la fraude aux finances publiques doit concerner la fraude aux prestations sociales.

75,3 millions d’assurés sociaux

Invité par La Matinale sur CNEWS, jeudi 13 janvier 2022, Charles Prats, vice-président de l’association professionnelle des magistrats, a présenté le sondage réalisé par Harris Interactive sur la perception des Français vis-à-vis de la lutte contre la fraude publique. Pour 12% des personnes interrogées, la lutte doit se prioriser sur la lutte contre la fraude aux cotisations sociales. Pour 38%, il faut lutter contre l’évasion fiscale en priorité et pour 49% c’est la lutte contre la fraude aux prestations sociales qui doit être une priorité.

« Nous avons en France, pour 67 millions d’habitants, 75,3 millions d’assurés sociaux pris en charge (…) Il y a 8 millions de Français sur lesquels la cour des comptes a interrogé le gouvernement et les administrations, qui ont refusé de répondre », a expliqué Charles Prats. Pour lui, il s’agit d’un « véritable scandale ». Chaque année, ce sont environ 800 milliards d’euros de prestations sociales qui sont versés par l’Etat. Pour Charles Prats, il est difficile de savoir quel montant les fraudes représentent, mais il l’estime à 50 milliards d’euros tandis que l’Etat table plutôt sur un milliard d’euros.

De fausses identités, des escroqueries, etc.

Interrogé sur les gens qui bénéficient de la fraude aux prestations sociales, Charles Prats explique qu’il est difficile de les définir. « On sait que ça peut être des gens à l’étranger et qui continuent de venir bénéficier de prestations. On sait, parce qu’on a eu des dossiers judiciaires, que ça peut être aussi des fausses identités, des escroqueries, etc. », explique le secrétaire national de l’UDI à la fraude aux finances publiques.

En revanche, il estime que sa méthode de pédagogie a marché pour la perception de la fraude sur les prestations sociales en France. « Ce qui est intéressant dans le sondage, c’est que 78% des Français sont maintenant au courant de ce problème-là », estime l’auteur du Cartel des Fraudes 1 & 2. Pour le magistrat, une seule équipe de la campagne présidentielle est capable de lutter contre ces fraudes, il s’agit de l'équipe de Valérie Pécresse.

Aucun commentaire à «Lutte contre la fraude sociale : Pour un Français sur deux c’est une priorité»

Laisser un commentaire

* Champs requis