Mensonge : Macron ne renonce pas à sa retraite

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 décembre 2019 à 4h52
Macron Gilets Jaunes
6220 EUROSLa retraite du président de la République est de 6.220 euros.

L’annonce, pure communication de la part du Président, aurait pu marcher : samedi 21 décembre 2019, Emmanuel Macron a annoncé qu’il renonçait à sa retraite de président de la République. Mais la réalité est bien loin des mots : il n’y renonce pas, il va simplement changer le calcul. Une cohérence avec sa réforme, certes, qui l’éloigne un peu plus du peuple.

Emmanuel Macron renonce à beaucoup d’argent

Les annonces du président de la République ont été multiples pour tenter d’apaiser les opposants à la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Ainsi, il a déclaré qu’il ne siégera pas, une fois qu’il ne sera plus Président, au Conseil constitutionnel comme ses prédécesseurs. Il renonce ainsi à un salaire de 13.500 euros par mois.

Mais l’annonce la plus marquante a sans doute été celle de son renoncement à sa retraite de 6.220 euros brut par mois. Une annonce qui cache, en réalité, une simple refonte du calcul. L’Elysée a en effet confirmé, le 22 décembre 2019, que le Président n’allait pas « renoncer à sa retraite » mais qu’un « nouveau système sera créé dans le cadre du futur régime universel par points ». Emmanuel Macron va donc s’aligner, tout simplement, sur sa propre réforme… ce qui est déjà mieux que ce que comptent faire les Sénateurs. Mais ce n’est pas un renoncement : le Président cotise pour sa retraite et touchera donc les droits qu’il aura acquis, en fonction de ses cotisations.

Et ce nouveau système n’étant pas encore connu, rien ne garantit, d’après les annonces de l’Elysée, qu’il ne sera pas un nouveau régime spécial.

Renoncer à sa retraite : un luxe de riche

Cette annonce n’a pas manqué de soulever de nombreuses critiques sur Internet et de la part de la gauche : renoncer à sa retraite est un luxe de riche. Ainsi, Fabien Roussel, secrétaire général du PCF interrogé sur Europe 1, rappelait qu’Emmanuel Macron payait l’Impôt sur la Fortune, qu’il a d’ailleurs supprimé pour le remplacer par l’IFI. C’est loin d’être le cas des Français qui sont dans la rue pour manifester contre sa réforme.

D’autant plus que les anciens Présidents, du fait de leur ancienne fonction et le prestige gagné en ayant été à la tête de l’État, peuvent très bien trouver des postes à responsabilité et faire des conférences payées plusieurs dizaines de milliers d’euros. Une seule conférence leur permet ainsi d’avoir largement plus de patrimoine que les 10% les plus pauvres en France qui n’ont que 3.800 euros de biens.

Un coup de Comm’… mal géré

C’était donc un pari risqué qu’a fait Emmanuel Macron par cette annonce… et il a perdu : le coup de Comm’ s’est retourné contre lui montrant, en réalité, qu’il n’est pas un Français comme les autres.

D'ailleurs, en 2017 peu de temps avant son élection, un calcul rapide estimait la fortune d’Emmanuel Macron à plus de 4 millions d’euros.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Mensonge : Macron ne renonce pas à sa retraite»

Laisser un commentaire

* Champs requis