Marché pétrolier, le développement des voitures électriques ne va pas changer grand-chose

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Publié le 9 mars 2017 à 10h53
Petrole Production Penurie Gaz Schiste Danger Aie Marches
6%La demande mondiale de pétrole augmentera de 6 % entre 2017 et 2022.

Entre 2015 et 2022 le nombre de voitures électriques devrait avoir été multiplié par dix dit l’Agence internationale de l’énergie. Pourtant cet essor ne devrait avoir aucun effet significatif sur la consommation de pétrole qui devrait augmenter de 25% d’ici à 2022.

Un peu égocentriques, les pays occidentaux ont l’impression que l’accent mis sur les véhicules électriques va révolutionner la consommation mondiale de pétrole. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) montre le contraire dans un rapport sur l’évolution du marché pétrolier d’ici 2022.

L’essor des voitures électriques est indéniable. En 2022, il devrait y avoir environ dix fois plus de ces véhicules qu’en 2015 : 15 millions contre 1,3 million. Mais cette progression ne va avoir aucune influence significative sur le marché du pétrole qui va continuer à croître, estime l’AIE. « Car les véhicules électriques ne compteront dans cinq ans que pour 1,1% du parc automobile mondial. Dans cet intervalle, les classes moyennes des pays émergents vont s'équiper en voitures à vitesse accélérée. Et l'écrasante majorité des modèles sera encore à essence.

Lire la suite sur RSE Magazine

Laisser un commentaire

* Champs requis