Maroc Telecom sauvé par ses filiales africaines

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Publié le 1 novembre 2012 à 15h18

Depuis septembre dernier, Maroc Telecom (IAM) fait face à de sérieux problèmes financiers. Avec la rude concurrence sur les tarifs d’appel et des prix du mobile qui règne au Maroc, le chiffre d’affaire de la société a chuté de plus de 7%. L’une des conséquences de cette situation est le retrait en cours de Vivendi, l’actionnaire principal, du capital de la société.

Malgré cette mauvaise passe, IAM tient tant bien que mal le coup. L’espoir est entretenu par ses filiales africaines qui ont connu une croissance de 17% et compensé en partie la baisse de chiffre d’affaire du géant marocain. Résultat, le parc client à l’international a grimpé de 43% en un an. Cette hausse a eu un impact positif sur l’ensemble de la multinationale dont le nombre total des clients progresse de 18% sur les près de 33 millions à son actif.

Cependant, les résultats de fin septembre, rendus publics par Maroc Telecom montrent bien que les soucis ne sont pas terminés. Les indicateurs révèlent une nouvelle baisse du chiffre d’affaires de 3% sur 22,5 milliards de dirhams marocains (DH). Seulement pour le troisième trimestre de l’année en cours, le recul est de 6,9%. Plusieurs secteurs de l’entreprise sont touchés, notamment le résultat opérationnel avant amortissement (EBITDA) du groupe qui a reculé de 8,5% à plus de 4 milliards de DH. 2011.

Au cours des trois semestres passés, les flux nets de trésorerie opérationnels fixés à 7,7 milliards de DH, ont régressé de 5,6% par rapport à la même période de 2011.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La rédaction d'Economie Matin Afrique

Aucun commentaire à «Maroc Telecom sauvé par ses filiales africaines»

Laisser un commentaire

* Champs requis