Attention : pas de masques en tissu dans les avions

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 22 juillet 2020 à 7h03
Airbus Livraisons Avions Mai 1
95 CENTIMES €Le prix des masques est plafonné par décret à un maximum de 95 centimes d'euro pièce.

Les masques sont obligatoires dans tous les lieux clos accueillant du public en France depuis le 20 juillet 2020 ; et dans ce cas, pas de précisions en termes de type de masque. Ce n’est pas le cas dans les avions, et ce depuis le début !

Le décret du 31 mai 2020 fixe le type de masques autorisés dans les avions

La précision était peut-être passée inaperçue, mais elle est bien là : dans le décret n°2020-663 du 31 mai 2020, qui fixe « les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire », il y a bel et bien une précision sur le type de masques autorisés dans le cadre du transport aérien.

Il y est écrit que seuls les masques de type chirurgicaux, donc les types FFP1, FFP2 ou FFP3, sont autorisés dans les avions. Les masques en tissu sont donc proscrits, et en porter un peut entraîner une désagrément de taille : la compagnie aérienne va vous refuser l’embarquement, ce qui risque fortement de contrarier vos projets de vacances.

Comme pour les lieux clos accueillant du public, le masque est obligatoire pour toute personne âgée de 11 ans et plus.

Le début des problèmes pour les voyageurs ?

Si en juin 2020, le problème se posait peu, avec le début des vacances et surtout la reprise des vols vers les destinations de vacances, les problèmes pourraient bien se multiplier si les Français ne font pas attention.

Est-ce la raison qui a poussé Air Corsica, le 17 juillet 2020, à publier un tweet d’information à ce sujet, repéré par Ouest-France ? C’est possible.

Quoiqu’il en soit, les vacanciers sont prévenus : pas de masques en tissu dans les avions. Air France précise même qu’il convient de changer de masque après la pause repas sur ses vols, par exemple, ainsi que toutes les quatre heures. La compagnie invite donc ses voyageurs à disposer de plusieurs masques dans le cas où le vol serait long.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis