Football : Le choc PSG-Monaco vu du côté du tiroir-caisse

Par Philippe David Modifié le 21 septembre 2013 à 12h24

La France du football se prépare à vivre son premier choc entre le PSG version qatarie et l’AS Monaco version russe. Le derby azuréen, qui vit il y a trois semaines la victoire des monégasques sur la pelouse de Marseille, fût superbe et il y a fort à parier que le match de dimanche soir sera encore plus beau les deux clubs montant en puissance comme le démontre la large victoire du PSG à Athènes mardi soir en Ligue des Champions et la bonne série en cours des monégasques.

Cependant, d’un point de vue économique, quel est l’état des forces en présence ? En termes de budget, Paris écrase la Ligue 1 avec un budget de 400 millions d’euros, loin devant Monaco qui pèse trois fois moins que le club de la capitale avec 130 millions d’euros (il faut dire que les monégasques remontant de seconde division et ne disputant donc pas de coupe d’Europe, ceci explique cela).

PSG / AS Monaco : deux grands clubs à gros budget

En termes de transferts durant le mercato d’été, l’avantage est pourtant largement en faveur du club azuréen puisque l’ASM a dépensé plus de 166 millions d’euros en achats de joueurs avec l’arrivée de stars mondiales comme l’attaquant colombien Radamel Falcao acheté 60 millions à l’Atletico Madrid ce qui représenta pour quelques jours le transfert record de l’histoire du football français. Pour quelques jours seulement car le PSG a mis, lui, 64 millions sur la table pour acheter l’attaquant uruguayen Edinson Cavani qui évoluait à Naples. En tout, le PSG a dépensé 111 millions d’euros en achats de joueurs ce qui s’explique par le fait que les parisiens avaient déjà cassé leur tirelire l’an dernier avec l’achat de joueurs comme Ibrahimovic ou Thiago Silva alors que les monégasques évoluant alors en seconde division, leur recrutement fût beaucoup plus modeste.

Inutile de dire qu’avec Ibrahimovic, Cavani et Falcao, qui font partie des meilleurs attaquants du monde, le spectacle risque d’être superbe dimanche soir au Parc des Princes. Ces recrutements expliquent d’ailleurs la nouvelle « bankabilité » de la Ligue 1 puisque ses meilleurs matches, et donc bien sur ce PSG Monaco, sont aujourd’hui diffusés dans des pays aussi divers que le Brésil ou la Russie, que les USA ou le Japon.

Ibrahimovic, Cavani, Falcao feront le spectacle

Les résultats particulièrement médiocres des clubs français en coupe d’Europe (à l’exception du PSG) ne dissuadent pas les chaînes étrangères, au contraire, puisque chaque match de Paris ou de Monaco montre des stars et du spectacle, choses prisées tant par le public que par les annonceurs.

Avec l’état d’esprit des monégasques qui ne doutent de rien et un PSG désireux de s’imposer face à son unique rival pour le titre devant son public on a vraiment hâte d’y être.

En clair, vivement dimanche !

Philippe David, 46 ans, est cadre dirigeant à l'international, auteur de plusieurs livres politiques dont le dernier, « De la rupture aux impostures », est sorti en 2012 aux éditions du Banc d'Arguin. Il est également chroniqueur sur Sud Radio.

Aucun commentaire à «Football : Le choc PSG-Monaco vu du côté du tiroir-caisse»

Laisser un commentaire

* Champs requis