Medef : Patrick Bernasconi souhaite toujours peser sur l’élection

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 4 juin 2013 à 21h45

Bien qu'ayant réuni seulement 6 voix lors du vote du conseil exécutif du Medef pour désigner le principal candidat à la succession de Laurence Parisot, Patrick Bernasconi, représentant la fédération du BTP, entend bien peser sur l'élection du prochain patron des patrons.

Alors que l'on pensait que Patrick Bernasconi se rallierait soit à Geoffroy Roux de Bézieux ou à Pierre Gattaz, il n'en est finalement rien. Son ralliement n'est pas à l'ordre du jour. C'est bien ce qu'il a annoncé à travers un mail envoyé mardi. Précisant que le vote du conseil exécutif est seulement indicatif, il entend bien laisser l'Assemblée générale du Medef faire son choix, le 3 juillet prochain.

Différent dans sa ligne de conduite, préférant aux deux autres challengers le rassemblement et le dialogue social, il entend bien continuer de promouvoir son programme sur le terrain, avant la date de l'élection. Exit donc également l'idée de ticket Bernasconi-Roux de Bézieux, contre la ligne rigoriste prônée par Pierre Gattaz.

Pour autant la position du patron du BTP n'est pas si simple. Les deux fédérations qui le soutiennent, celle du bâtiment et celle des travaux publics, sont partagées sur le candidat à soutenir. En coulisse, on affirme qu'il ne faut pas s'en inquiéter outre mesure : la position des deux sera commune.

A l'heure actuelle, Patrick Bernasconi reste courtisé par les deux autres candidats, il doit d'ailleurs les rencontrer cette semaine.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.