Météo : facture record pour les assureurs après les tempêtes de 2013

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 31 janvier 2014 à 10h16

L'année 2013 n'aura pas épargné les Français et aura fourni son lot de tempête. Dirk en Bretagne, l'inondation de la grotte de Lourdes, le cyclone Béjiza à la Réunion, les habitants en auront eu pour leur compte, les assureurs aussi…

D'après les informations d'Europe 1, qui cite ce jeudi la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), la facture de tous les évènements climatiques d'envergure, qui se sont déroulés en France en 2013, se monterait à 1,5 milliard d'euros. Chronologiquement, le début d'année 2013 fut plutôt calme, mais par la suite, les épisodes climatiques se sont enchaînés, faisant inéluctablement augmenter la facture pour les assureurs.

La grêle en Touraine et dans le Bordelais, l'évènement climatique le plus coûteux pour les assureurs en 2013

Au cas par cas, les inondations du mois de juin dans les Pyrénées auront coûté 270 millions d'euros, la grêle en Touraine et dans le Bordelais 800 millions d'euros. Dirk, en Bretagne, aura couté un peu moins de 200 millions d'euros après une première estimation qui tournait autour de 100 millions d'euros. Quant au cyclone Béjiza à la Réunion et les récentes inondations dans le Var, la semaine dernière, ils rajoutent quelques centaines de millions d'euros à la note pour un montant de 1,5 million d'euros.

Une facture dans la moyenne annuelle des vingt dernières années

A noter que le montant reste dans la moyenne annuelle des vingt dernières années. Mais 2013 restera une année particulière pour les assureurs qui ont du faire face financièrement à 6 évènements climatiques distincts, quand ils n'ont qu'à gérer une ou deux grosses catastrophes annuelles d'habitude.

Lire également : Bretagne : la tempête Dirk a coûté 100 millions d'euros aux assureurs

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Météo : facture record pour les assureurs après les tempêtes de 2013»

Laisser un commentaire

* Champs requis