Mille bagages toujours égarés à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle

Par Olivier Sancerre Modifié le 5 septembre 2022 à 11h51
Bagages Perdus Adp 1
35.000Début juillet, 35.000 bagages avaient été égarés à Paris-Charles de Gaulle.

Il y a toujours un millier de bagages égarés à Paris-Charles de Gaulle, a déploré ADP, le gestionnaire du plus important aéroport parisien. L'entreprise et les compagnies aériennes mènent un véritable travail d'enquête pour retrouver les propriétaires.

C'est « la seule épine de l'été », a convenu Augustin de Romanet devant les caméras de BFMTV. Le 1er juillet, une grève des salariés d'ADP a provoqué un véritable chaos dans la gestion des bagages. Le mouvement social a provoqué trois heures d'arrêt sur les trieurs à bagages, qui gèrent 220.000 bagages chaque jour. Clément Beaune, le ministre délégué aux Transports, avait donné le chiffre de 35.000 bagages égarés à l'occasion de cette grève. Une situation qui a poussé le dirigeant à s'excuser devant la gêne occasionnée. Depuis, le volume de bagages égarés s'est fortement réduit, mais il en reste toujours.

L'épine de l'été à l'aéroport Charles de Gaulle

« Aujourd'hui, à l'heure où je vous parle, nous avons environ un millier de bagages qui n'ont pas pu être restitués à leur propriétaire », déplore le patron d'ADP. « Ce sont des bagages dont on a perdu les étiquettes donc c'est un travail presque d'archéologue pour les compagnies aériennes qui ont la responsabilité de les retrouver », précise-t-il avant d'ajouter une fois encore ses excuses. Cette histoire est malheureuse pour ADP, car en dehors de cet épisode qualifié de « catastrophique », les aéroports parisiens ont été « fluides malgré un trafic qui a été extrêmement importants ».

Bonne fréquentation estivale

Paris-Charles de Gaulle et Roissy n'ont pas subi les graves dysfonctionnements vus à Londres, Francfort ou encore Amsterdam, les autres grands hubs européens. Augustin de Romanet a aussi rappelé les bons chiffres de fréquentation de ses aéroports : « À Orly, nous avons retrouvé le trafic de 2019. À Charles de Gaulle, ce n'est pas le cas car l'Asie demeure fermée, nous sommes à peu près à 80% ». Le retour à un trafic digne de 2019 n'est cependant pas prévu avant 2024.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis