Le ministère de l’économie reçoit les représentants du commerce, du tourisme et de l’événementiel

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 30 août 2021 à 13h44
Rdv Bercy
35 milliards d'eurosLe fonds de solidarité a coûté près de 35 milliards d'euros depuis mars 2020

Lundi 30 août 2021, Bruno Le Maire reçoit les professionnels des secteurs ayant été fortement touchés par la crise sanitaire.

Accompagné de la ministre du Travail, Élisabeth Borne, du ministre des PME, Alain Griset et du ministre du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, Bruno Le Maire doit décider si les aides gouvernementales doivent continuer pour les secteurs économiques en difficulté. Lundi après -midi, Alain Griset, ainsi que Roselyne Bachelot, reçoivent le secteur de la culture, dont les représentants du cinéma et du spectacle vivant.

Ajustement des aides en fonction du secteur et de la localisation géographique

La mise en place du pass sanitaire, début août 2021, a eu un impact sur les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme et de la culture. Selon une étude des entreprises de restauration, 60% des restaurateurs ont perdu au moins 20% de leur chiffre d’affaires entre juillet et août 2021. La mise en place du pass sanitaire aurait provoqué une baisse d’activité chez 80% des cafetiers et des restaurateurs. Dans certaines régions, le pass sanitaire a été imposé aux centres commerciaux de plus de 20.000 m². Ils ont donc subi des pertes de chiffre d’affaires en comparaison aux centres commerciaux qui n’étaient pas touchés par ces mesures. Les représentants des commerçants ont également rendez-vous à Bercy pour faire un point sur les aides qui pourraient être accordées au secteur.

A l'issu de la réunion avec les représentants du commerce, du tourisme et de l'événementiel, le ministre de l'économie a annoncé que le fonds de solidarité, qui a bénéficié à plus de deux millions d’entreprises va s’arrêter le 30 septembre 2021 (sauf pour l'Outre-Mer) et laisser la place au dispositif des coûts fixes à partir du 1er octobre 2021. Pour bénéficier du fonds de solidarité en septembre 2021, il faut que l'entreprise réalise au minimum 15% de son chiffre d'affaires pour forcer les établissements à rouvrir. L'aide aux coûts fixes sera étendue à toutes les entreprises dont l'activité est encore pénalisée par les restrictions sanitaires. L'aide sera calculée en calculant la différence entre le montant des charges fixes et le revenu de l'entreprise. L'État prendra en charge 90% de cette différence pour les entreprises de moins de 50 salariés, et 70% de ce montant pour celles de plus de 50 salariés.

La fin du “quoi qu’il en coûte”

Dans son intervention à l’université d’été du Medef le mercredi 25 août 2021, Bruno Le Maire a annoncé la fin du “quoi qu’il en coûte” mais a promis aux secteurs les plus touchés de continuer de les aider. “Nous ne sommes pas devenus entrepreneurs pour vivre des aides de l’État” avait déclaré le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. Pour François Asselin, président de la CPME, “un entrepreneur est fait pour vivre de ses clients, pas des aides”. “Mais s’il y a des décisions prises que vous ne maîtrisez pas et qui impactent directement l’activité de votre entreprise, il est tout à fait normal que vous soyez soutenus” a-t-il ajouté.

Aucun commentaire à «Le ministère de l’économie reçoit les représentants du commerce, du tourisme et de l’événementiel»

Laisser un commentaire

* Champs requis