Mobilité bancaire : 2 milliards d’euros de pouvoir d’achat à la clé

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 9 décembre 2014 à 9h12

Comment rendre du pouvoir d'achat aux Français qui en auraient tellement besoin ? l'UFC Que Choisir a une solution simple et efficace : améliorer la concurrence bancaire et, surtout, faciliter le changement de compte, une pratique encore trop peu utilisée par les Français. Dans une étude publiée ce mardi 9 décembre 2014 l'association de consommateurs revient sur exception française qui est un véritable frein pour la consommation et donc pour la croissance du pays.

Seuls 3% des Français changent de banque chaque année

Le constat est simple : les Français ne changent pas de banque. Seuls 3% d'entre eux font les procédures nécessaires, sans doute pour la plupart à la suite d'un déménagement. En Europe, par contre, le nombre de changement de banque est 3 fois supérieurs, montrant qu'il y a là une exception française.

Est-ce parce que les clients aiment leur banque ? En fait non puisqu'un quart d'entre eux sont insatisfaits de leur établissement bancaire. Vouent-ils un amour inavoué à leur conseiller ou leur conseillère ? Même pas. 36% des clients se déplacent en agence moins de deux fois par an.

Alors pourquoi les Français ne changent pas de banque ? Parce que c'est compliqué et c'est franchement un cauchemar.

Domiciliation, chèques impayés... trop de problèmes

L'UFC Que Choisir met en évidence un problème que toute personne ayant changé de banque au moins une fois dans sa vie connaît : c'est un véritable cauchemar. Il faut changer tous les virements, les chèques qui arrivent après la clôture du compte sont refusés (350 000 par an selon l'UFC).

Sans compter les retards et les erreurs qu'un tel changement de compte entraîne : domiciliation, factures impayées... du coup, ce n'est pas étonnant que les Français ne changent pas de banque. Ils y auraient pourtant tout à y gagner.

Faire jouer la concurrence pour baisser les frais bancaires

Si changer de banque devenait aussi simple que changer d'opérateur téléphonique, alors les Français pourraient faire facilement des économies. Car pour un même profil les frais bancaires peuvent être 24 fois supérieurs d'une banque à l'autre... Par an, voilà 265 euros d'économisés.

Mais surtout, selon l'UFC Que Choisir, il faut que le gouvernement agisse sur les frais bancaires. Selon le calcul de l'association, une baisse de 1% de ces frais permettrait de rendre 100 millions d'euros de pouvoir d'achat aux ménages de l'Hexagone.

Et si on prend le scénario d'une baisse modérée des frais (soit 15% de frais bancaires en moins et une hausse de la part de marché des banques en ligne), ce sont quelques 2 milliards d'euros que les Français pourraient récupérer chaque année.

L'UFC que choisir prone le changement de banque pour améliorer le pouvoir d'achat des français

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis