Moneo : dîtes adieu au portefeuille électronique

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 20 avril 2015 à 9h23
Moneo Fermeture Service Banque Paiement Montant Sans Contact
30 EUROSMoneo permettait de payer jusqu'à 30 euros.

Il n'avait jamais rencontré le succès espéré et aujourd'hui il devient quasiment obsolète : c'est le portefeuille électronique "Moneo" lancé en 1999 et qui visait à rendre électroniques les petits paiements d'un montant de moins de 30 euros. Aujourd'hui, il va disparaître, selon Le Parisien qui a pris connaissance de divers courriers envoyés par les banques à leurs clients.

Peu utilisé et obsolète

Moneo permettait de payer par carte des petits montants, ces mêmes montants que certains commerçants n'acceptaient pas à cause des frais bancaires trop élevés par rapport à la transaction. Mais depuis plus de 15 ans, les utilisateurs n'ont jamais été au rendez-vous.

Moneo ne revendique en effet que quelques milliers d'utilisateurs et commence à ne plus être rentable, pour diverses raisons. A commencer par le développement du paiement sans contact par carte ou par téléphone mobile qui permet de payer très rapidement des montants inférieurs à 20 euros (mais qui pose de gros problèmes de sécurité).

Moneo, lui, nécessitait d'être rechargé à chaque fois, comme une carte de paiement prépayée. Une contrainte qui n'a plus lieu d'être en 2015. HSBC, le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole ont donc prévenu leurs clients de l'arrêt du service. Ils peuvent demander dès à présent le remboursement des montants chargés sur leur carte Moneo.

La perte de deux contrats-clé

L'autre raison qui a causé la mort de Moneo c'est que le service a perdu deux contrats qui lui permettaient de survivre : le contrat avec les parcmètres et celui avec les universités.

Le système de paiement pour les parcmètres est fermé depuis près de deux ans et concernant les universités Moneo sera remplacé par le service Izly de la BPCE.

Moneo s'éteint donc... mais ce n'est pas comme s'il sera regretté par une grande majorité des Français.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Moneo : dîtes adieu au portefeuille électronique»

Laisser un commentaire

* Champs requis