Pourquoi Montebourg a raison (qu’on le veuille ou non)

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Time To Sign Off Publié le 12 juillet 2013 à 8h40

Parce que, quoi qu'en dise Ayrault, la France ne pourra pas résister au gaz de schiste. Retour sur les raisons qui nous feront craquer (inéluctablement).

Nous sommes seuls au monde : si à l'heure actuelle seuls 2 pays (US, Canada) exploitent le schiste, 24 (dont Brésil, Suède, Russie, Chine, Inde et Australie) s'y préparent. Les seuls à avoir déclaré un moratoire (même pas un refus définitif) : la France, la Bulgarie et la Roumanie... Pas sûr que ce soit le groupe des winners.

Parce qu'on en a : même si le dernier rapport en la matière a revu à la baisse (-25%) les estimations de réserves de gaz de schiste en France, on les estime tout de même à 3.900 Mds de m3... Quasiment 100 ans de notre consommation annuelle de gaz naturel... Not too bad.

Parce que (presque) tout le monde est d'accord : en juin, UMP et PS ont présenté un rapport parlementaire se prononçant pour l'"exploitation maîtrisée" et défendant la fracturation hydraulique, utilisée à 45 reprises en France entre 1980 et 2011 "sans qu'aucun dommage n'ait été signalé".

Mais surtout, parce que, selon IHS Global Insight, en 2010, l'exploitation du gaz de schiste aux US a contribué à la création de 600.000 emplois... En France, on estime qu'elle en créerait 42.000. Too hard to resist.

Pour lire plus d'articles inratables de l'actualité qui buzz,

rendez-vous sur le site de notre partenaire Time To Sign Off

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Time To Sign Off, c'est le mail qu'il faut lire tous les soirs en quittant le travail (ou sur le chemin du retour pour rentrer chez vous) afin d'animer vos dîners ou de briller le lendemain devant la machine à café ! 

Laisser un commentaire

* Champs requis