François Hollande est-il « en capacité » de moraliser la vie politique ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Calculette Modifié le 13 avril 2013 à 13h24

OPINION

Allô ? Allô, quoi ? C'est cet homme, Hollande, qui prétend moraliser la vie politique française ? Allô ? Non mais Allô, quoi ! Sérieusement, comment peut-on tomber des nues en découvrant l'affaire Cahuzac alors que le monde connait le passé judiciaire de tant de responsables socialistes ? François Hollande toujours soucieux de diluer sa responsabilité et celle de son parti, évoque une faute individuelle pour son ministre du budget et y ajoute pour faire bonne mesure, un passé de droite chargé d'"affaires". Les médias embarrassés s'appliquent à marteler maintenant "De droite ou de gauche, tous pareils !" Quand on est impuissant, incompétent, la propagande électorale assaisonnée de sarkobashing n'est jamais loin. Mais creusons un peu le sujet.

Les repris de justice socialistes
Jean-Noël Guérini, président PS du Conseil Général déclarait en 2012
"Je pourrai envisager de démissionner lorsque tous les élus du PS condamnés définitivement, et ils sont nombreux malheureusement, auront également démissionné de toutes leurs fonctions exécutives. Cette règle doit être également appliquée à tous les élus socialistes mis en examen. (...) Il y a 57 élus socialistes, maires de grandes villes, parlementaires ou présidents de conseils généraux, qui ont été mis en examen ou condamnés et qui continuent à occuper d'éminentes fonctions".

Comme tout le monde, je me souvenais de la tirade du candidat Hollande "Moi, Président de la République, je n'aurai pas autour de moi, à l'Elysée, de personnes jugées et condamnées" La composition du gouvernement divulguée, je décidais d'en savoir un peu plus sur ces délinquants à la Rose. J'en trouvais 41 condamnés ( je ne compte pas les mises en examen) et toujours en poste au PS et je complète petit à petit cette collection.

Les "personnalités jugées et condamnées autour de moi Président" :

Il est parfois bon de rappeler quelques antécédents judiciaires des socialistes qui nous gouvernent. Ainsi, AYRAULT Jean Marc condamné en 1997 par le tribunal correctionnel de Nantes à six mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour délit de favoritisme dans l'attribution d'un marché public, octroi d'avantages injustifiés à la Société nouvelle d'édition et de publication (Snep)dont le PDG Daniel Nedzela, était le financier du PS en Loire-Atlantique, MOSCOVICI Pierre en 2001 pour atteinte au droit à l'image à une amende de 1220€, TAUBIRA Christine en 2004 par le tribunal des Prud'hommes pour licenciement abusif, rupture abusive de contrat, et à verser 5300 euros après avoir exploité son ancienne employée, et MONTEBOURG Arnaud, en 2012 pour injures par le TGI de Paris, puis fin de la même année à verser 2.000 € de dommages et intérêts pour avoir porté atteinte à la présomption d'innocence du sénateur PS Jean-Noël Guérini...

Outre les ministres, parmi ces nombreuses personnalités socialistes condamnées et toujours en poste, je ne citerai que les plus connues au niveau national : HIDALGO Anne en 2012 à 40 000 € d'amende pour infraction à la législation sur la durée du travail, DÉSIR Harlem en 1998 à 18 mois de sursis et 30 000 F pour recel d'abus de biens sociaux, ROYAL Ségolène condamnée pour des licenciements abusifs datant de 1997...

On oubliera FABIUS qui a joui d'une amnistie dans l'affaire du sang contaminé, DSK et sa débauche, et CAHUZAC qui vient d'être banni du parti socialiste.

Par souci d'objectivité, je prépare la liste d'élus de droite condamnés eux-aussi pour une raison ou une autre et toujours en poste à l'UMP Y'en a ... mais je peux dire d'ores et déjà, que ceux-ci se comptent sur les doigts de la main ! Ainsi l'UMP fait figure de congrégation de carmélites en face du cloaque socialiste !

Magouilles et probables conflits d'intérêt de François Hollande.
Outre son expertise pour payer le moins d'impôt possible, divisant celui-ci par deux quand il était élu local, ou bien en tant que président, omettant une déclaration d'ISF conjointe avec Valérie Trierweiler, Hollande est susceptible lui aussi de sérieux conflits d'intérêt parmi lesquels je citerais
- la double casquette d'Olivier Lluansi, directeur Délégué Général en Europe de l'Est du Groupe Saint Gobain et "Conseiller industrie et énergie au cabinet du président de François Hollande" Comme par hasard, Hollande avait incorporé dans son programme présidentiel « un vaste plan qui permettra à 1 million de logements par an de bénéficier d'une isolation thermique de qualité ». Une mesure loin d'être urgente, très coûteuse, mais qui fait plaisir aux professionnels de l'isolation !
- Fabrice Bakhouche directeur général adjoint de l'AFP (l'agence de presse dont l'éthique impose l'indépendance), au nouveau poste de surveillant du web pour Ayrault, chargé de contrôler que les internautes correspondent à l'idéologie ambiante gouvernementale...
- l'affaire entre Arnaud Montebourg et Matthieu Pigasse dans laquelle "Arnaud Montebourg ne pouvait ignorer l'existence d'un mandat confié à la banque Lazard [dont Matthieu Pigasse est le numéro deux] pour créer la BPI (Banque Publique d'Investissement)" Serait-ce une des raisons qui scotche Arnaud à son ministère malgré ses critiques ouvertes sur la politique du gouvernement auquel il appartient ?...

"On ira tous au paradis (fiscal), même moi !"

Hollande veut partir en guerre contre les paradis fiscaux ? ce sera sans moi.
96 paradis fiscaux recensés à travers le monde sur environ 200 pays à l'ONU, (environ un sur deux pays)... 96 paradis fiscaux dans le monde et un seul "enfer"... la France !
Pour conclure, je me demanderai toujours si c'est l'idéologie socialo-marxiste qui les pourrit, ou bien si ces gens sont pourris au point de tous se regrouper au sein du PS qui n'a jamais tenu son personnel...

Alors pourquoi pas une "haute autorité" moralisatrice ?
Racolage et nouvel enfumage du gouvernement ! Voilà une fois de plus, comment noyer le poisson : la divulgation du patrimoine des élus, histoire d'amuser la galerie un bon moment et surtout la création d'une "haute autorité" moralisatrice "totalement indépendante" pour contrôler les déclarations de patrimoine et d'intérêts... Pour pallier la défaillance chronique en la matière du président sans doute ?
On ne peut lui en vouloir à ce pauvre homme, Hollande est "en capacité" de prendre les seules mesures qu'il sait prendre, à savoir la création d'un énième comité théodule destiné à imaginer ce qui existe déjà et qu'il suffit d'appliquer : le code des impôts ! La déclaration à remplir si on a des comptes à l'étranger est disponible pour chacun sur le site de Bercy.

Et pendant ce temps-là , notre économie continue de sombrer ...
Non décidément, une seule solution à ce marasme : Hollande démission !

©Calculette pour www.revolte.exprimetoi.com

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Bloggeuse, créatrice et administratrice d’un forum politique  

Laisser un commentaire

* Champs requis