Avec le Moto G, Motorola veut soulager le portefeuille des consommateurs

Par Olivier Sancerre Modifié le 13 novembre 2013 à 15h46

Motorola frappe un grand coup dans le petit monde des constructeurs de téléphones Android. Le fabricant a dévoilé un nouveau smartphone, le Moto G, qui risque bien de rapidement faire son trou au détriment de la concurrence.

Le Moto G est un smartphone dont la principale qualité est son prix. À 169 euros la version de base (8 Go de stockage), il comprend tout ce qu’un mobile de milieu de gamme peut offrir : un processeur relativement puissant, une autonomie d’une journée, un grand écran de 4,5 pouces, des coques colorées interchangeables… En terme de caractéristiques techniques, le Moto G ne joue pas dans la même cour que les cadors du secteur, comme le Galaxy S4 ou le One de HTC.

Les consommateurs ne veulent plus des abonnements

En revanche, c’est au niveau du prix que Motorola mise tout. Et pourrait bien rafler la mise, puisque les clients sont de plus en plus nombreux à vouloir acheter leurs smartphones sans subvention des opérateurs, afin de ne pas être assujettis à un forfait de deux ans.

Le constructeur américain, propriété de Google, se veut particulièrement ambitieux en terme de distribution. Alors que le Moto X, « navire amiral » de la flotte, reste confiné à l’Amérique du Nord, le Moto G sera lui orienté vers le reste du monde. Pour preuve, on le trouvera dans les prochains jours en vente au Brésil et dans certains pays d’Europe. L’Amérique Latine, le Canada, l’Asie et le reste de l’Europe seront servis ces prochaines semaines. Quant au marché « domestique », les États-Unis, ils ne seront servis qu’en janvier prochain.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Avec le Moto G, Motorola veut soulager le portefeuille des consommateurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis