Attention aux erreurs de facture ! Réagissez vite et par écrit !

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 31 mars 2022 à 10h09
Certification%20musique
5,6Un patron de bar a reçu une facture de 5,6 milliards d'euros.

5,6 milliards d’euros. Vous avez peut-être entendu parler de l’histoire rocambolesque de ce patron de bar, au Creusot, qui a reçu une facture de... 5,6 milliards d’euros.

Une erreur de facture pour un patron de bar

En l'occurrence, l’organisme qui lui réclamait des sous, nous le connaissons très bien à la radio, puisqu’il s’agit de la SACEM. Et la SACEM, c’est la société qui gère les droits d’auteur des artistes et compositeurs. Quand un café, bar, restaurant diffuse en salle à ses clients, il doit payer la musique à la SACEM, quelques dizaines d’euros par mois.

Dans le cas présent, l’erreur était absolument énorme, et notre patron de bar a choisi d’en rire, même si cela a tout de même dû lui faire un choc, à l’ouverture du courrier.

Pour contester une erreur de facture, faites-le rapidement et par écrit

Mais si la même chose vous arrive un jour, voici tout de même la conduite à tenir. Même une facture délirante, il faut la contester “dans les règles”. C'est-à-dire, non seulement appeler l’émetteur de la facture, mais aussi lui faire un courrier pour laisser une trace. Un mail c’est bien, une lettre recommandée, c’est encore mieux. À ne pas le faire, on s’expose en effet à des relances automatiques, et parfois même, au déclenchement de procédures plus pénibles, avec le concours d’un huissier. Bien sûr, n’importe quel huissier aurait tordu le nez, si on lui avait demandé de réclamer 5,6 milliards. Mais une facture de 56.000 euros, ou même de “seulement 5.600 euros”, il aurait déclenché les poursuites, et les ennuis qui vont avec.

Or, sachez le : un huissier, quand on lui demande de réclamer une somme d’argent, il ne se préoccupe pas de savoir si la facture impayée est correcte ou non. Lui, il est là pour recouvrer. Autrement dit, avant que les choses ne s’enveniment, quand vous recevez une facture qui n’a pas lieu d’être, ou dont le montant vous paraît anormalement élevé = con-tes-tez. Quand on attend trop, c’est toujours plus compliqué !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Attention aux erreurs de facture ! Réagissez vite et par écrit !»

Laisser un commentaire

* Champs requis