Internet : Auféminin se paie MyLittleParis

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 21 novembre 2013 à 9h13

Mariage presque princier pour les deux titres féminins les plus en vogues sur le Net actuellement.

Auféminin a donc annoncé mercredi l'acquisition de MyLittleParis, pour un montant situé entre 30 et 50 millions d'euros, selon les informations révélées par le quotidien économique Les Echos. Pour cette première opération, 60 % du capital de MyLittleParis a été acquise par Auféminin, le solde sera bouclé, en numéraire, et en actions d'ici à 2018.

MyLittleParis, succes-story d'une newsletter

Auféminin, propriété d'Axel Springer met donc la main sur un concept novateur, et qui marche depuis quelques années. De quoi rajeunir un peu son image ! MyLittleParis est né en 2008, sous la forme d'une newsletter envoyée par la fondatrice, à ses amis. Le concept est de proposer, sous cette forme de newsletter, puis par la suite de site Internet et d'applications mobiles, un magazine féminin regorgeant d'idées de shopping, de sortie, de conseils, donnés sur un ton proche des lecteurs.

Des espaces publicitaires vendus jusqu'à 35 000 euros la semaine

Par la suite, MyLittleParis a réussi à monétiser le concept en proposant, chaque semaine, une campagne de publicité pour un annonceur. Vu le succès, les prix ont très vite grimpés pour atteindre facilement, de temps à autre, la coquette somme de 35 000 euros. D'autres sources de revenus additionnelles se sont ensuite ajoutées à cela, comme par exemple les "boxes" vendues environ 15 euros, envoyées chaque mois aux abonnées, et leur proposant des produits cosmétiques, des accessoires, voire des vêtements…

Résultat, plus de 70 000 femmes y sont désormais abonnées. Et MyLittleParis génère un chiffre d'affaire en forte croissance. En 2011, ce dernier s'évaluait à 2,7 millions d'euros, puis 8,3 millions d'euros en 2012 et il est estimé à 14 millions cette année. Le concept n'est, par la suite, pas resté centré sur Paris.

Auféminin veut se diversifier et conquérir de nouveaux marchés

Les boxes se sont vendues comme des petits pains au Japon après leur lancement, 5 000 en deux semaines. Un livre a été réalisé. Le concept s'est élargi à d'autres villes comme Lyon et Marseille, et à d'autres cibles via MyLittleKids pour les mamans et Merci Alfred pour les hommes. Une initiative, allant de réussite en réussite, et détenue à 100 % par les six associés qui n'ont jamais procédé à aucune levée de fonds.

Auféminin a décidé de conserver l'équipe en place. De quoi redonner un coup de jeune sur le portail féminin en ligne, qui en profite également pour diversifier ses sources de revenus, tirés majoritairement jusqu'alors par la publicité en ligne. Désormais Auféminin vise la conquête de l'Afrique du Nord, des Etats-Unis et du Brésil...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis