Maroc Telecom : Les négociations auraient débutées entre QTel et Vivendi

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Publié le 25 octobre 2012 à 3h42

La mission assignée aux banques françaises Lazard et Crédit agricole par Vivendi semble être sur le point de prendre fin. Les deux institutions qui devaient sonder les intérêts d’acquisition pour la firme française ont capté l’attention du géant Qatari Telecom. Actuellement, Qtel serait en négociation avec Vivendi pour l’achat de ses 53% d’action dans Maroc Telecom. Peu à peu, Qtel installe sa suprématie dans le Maghreb. Il détient 92,1% d’actions dans Wataniya et 71% dans Nedjma en Algérie, 75% dans Tunisiana en Tunisie.

Bien que les détails sur les négociations entre Vivendi et Qtel filtrent peu, le Financial Times précise qu’en août dernier, le groupe aurait déjà mandaté la banque Rothschild et la Deutsche Bank pour étudier l’intérêt de GVT, l’opérateur des télécommunications brésilien. Les raisons qui poussent Vivendi à vendre sont le durcissement de la concurrence sur le marché de la téléphonie au Maroc. Pour la seule année de 2011, l’entreprise a connu une chute de ses prix de plus de 25%.

Vivendi demande un peu plus de 4 milliards d’euros pour ses actions. Cette somme ne semble pas décourager non plus Etisalat. L’opérateur des Emirats Arabes Unis serait également dans la course pour l’acquisition des parts du groupe français.

Pour le royaume du Maroc qui détient la deuxième plus grosse participation dans Maroc Telecom, ce dossier requiert une grande délicatesse. La filiale marocaine de Vivendi est la première capitalisation à la bourse de Casablanca. Une mauvaise opération aurait des conséquences désastreuses sur l’économie du pays. Elle est l’un des plus grands employeurs nationaux.

Laisser un commentaire

* Champs requis